Site Feedback

Synthèse 2 - les animaux

 

Deux article dont la première est publiée sur le site Internet et l’autre a apparue dans le journal «Libération» abordent le problème actuel des droits des animaux sur les exemples du Grand Nord et des Etats-Unis.
On existe plusieurs organisations qui s’occupent du défense des animaux contre l’abattage. Elles luttent contre le traitement du faune comme la « ressource renouvelable », car la chasse non-contrôlée mène vers la baisse dramatique de populations de tribus. Cette tendance est bien illustrée par l’exemple des bisons indiennes, l’extinction desquels a eu l’impact sur la vie des Indiens. Outre cela, les animaux comme les bisons et les phoques font les parts les plus importants et symboliques dans les cultures des autochtones.
Souvent les activistes oublient que la vie de la faune est fortement liée avec celle des aborigènes, et la chasse est fréquemment la seule source de nourriture pour eux. Comme solution, les groupes environnementalistes proposent de distinguer le massacre commercial et la chasse traditionnelle, c’est-à-dire de tuer seulement pour manger. Cependant, pour des autochtones la chasse est la possibilité de gagner d’argent pour s’assurer de biens essentiels, et l’interdictions du buts commerciales peut être considérer comme l’empiétement des droits des hommes. En répondent aux objections, les protecteurs des animaux affirment que les cultures qui sont dépendants de la faune n’a pas le droit d’exister.

Share:

 

1 comment

    Please enter between 0 and 2000 characters.

     

    Corrections

    Synthèse 2 - les animaux

    Deux articles, dont le premier est publié sur le un site Internet, et l’autre le second a apparue paru dans le journal «Libération» abordent le problème actuel du droit des animaux sur les exemples ??? en prenant l'exemple (?) du Grand Nord et des Etats-Unis ["problème actuel" or "problème d'actualité" ?].
    On Il existe plusieurs organisations qui s’occupent du pour la défense des animaux contre l’abattage ["abattage" or "chasse" ?]. Elles luttent contre le traitement du de la faune comme une

    « ressource renouvelable », car la chasse non contrôlée mène vers la entraîne une baisse dramatique des populations qui en vivent de tribus. Cette tendance est bien illustrée par l’exemple des bisons indiennes, dont l'extinction desquels a eu un impact sur la vie des Indiens d'Amérique. Outre cela, les animaux comme les bisons et les phoques font les parts les plus importants et symboliques ??? ont aussi une valeur symbolique dans les cultures qui s'en nourrissent (?) des autochtones.
    Souvent les activistes oublient que la vie de la faune est fortement liée à avec celle des aborigènes, et la chasse est fréquemment la seule source de nourriture pour eux. Comme solution, les groupes environnementalistes proposent de distinguer le massacre commercial et la chasse traditionnelle, c'est-à-dire de qui consiste à tuer seulement pour manger. Cependant, pour des autochtones, la chasse est la possibilité de gagner de l'argent pour s'assurer de les biens essentiels, et l'interdiction de buts commerciaux peut être considéré comme l’empiétement une atteinte aux des droits des de l'homme. En répondent réponse aux objections, les protecteurs des animaux affirment que les cultures qui sont dépendantes de la faune n’a n'ont pas le droit d’exister (not clear).

    Synthèse 2 - les animaux

    Deux articles dont le premier est publié sur le site Internet et l’autre a apparu dans le journal «Libération» abordent le problème actuel des droits des animaux évocant l'exemple  du Grand Nord et des Etats-Unis.
      il existe plusieurs organisations qui s’occupent de défendre les animaux contrele génocide. Elles luttent contre le traitement du faune comme la « ressource renouvelable », car la chasse non-contrôlée mène à la baisse dramatique de la population des tribus. Cette tendance est bien illustrée par l’exemple des bisons indiens, l’extinction de ceux ci a eu un impact sur la vie des Indiens. en Outre , les animaux comme les bisons et les phoques font la part la plus importante et symbolique dans les cultures des autochtones.
    Souvent les activistes oublient que la vie de la faune est fortement liée avec celle des aborigènes, et la chasse est fréquemment la seule source de nourriture pour eux. Comme solution, les groupes environnementalistes proposent de différencier entre  le massacre commercial et la chasse traditionnelle, c’est-à-dire de tuer seulement pour manger. Cependant, pour des autochtones la chasse est la possibilité de gagner d’argent pour assurer leurs biens essentiels, et l’interdiction du but commercial peut être considérer comme l’empiétement des droits des hommes. En répondant aux objections, les protecteurs des animaux affirment que les cultures qui dépendent  de la faune n'ont  pas le droit d’exister.

    Write a correction

    Please enter between 25 and 8000 characters.

     

    More notebook entries written in French

    Show More