Site Feedback

sept chanceux

Il y avait un magasin qui s'appelait 'Lucky 7' en anglais. J'avais dix ans. Le magasin avait une jeu d'arcade très populaire à l'époque: Marvel vs Capcom. Comme le magasin n'était pas très loin de chez nous, nous y allions presque tout les jours ; c'était une dépendance. Un matin avant d'aller à l'école, je suis allé à ‹‹sept chanceux››. Je devais jouer, j'avais besoin de jouer comme un drogué a besoin de sa dose. Je jouais et jouais un peu plus quand ma sœur m'a demandé ‹‹Allons-y ! Nous serons en retard !›› J'ai répondu ‹‹Je n'ai pas perdu encore ! ›› Finalement, j'ai perdu jusqu'à le début de l'école. Ma sœur : en colère et préoccupé. Moi : triste parce-que je ne pouvais pas vaincre le boss. Tout à coup le réalité m'avait frappé au ventre. J'ai saisi la main de ma sœur et nous avons commencé à courir. C'était trop tard, bien sûr.
Un autre fois j'y jouais contentement quand un garçon est venu. Ce n'était pas un mec comme les autres. Ce petite garçon était le meilleur jouer que je connais. Quand j'ai le regardé, il m'a fait une sourire et dit ‹‹Salut.›› Il a mis une pièce de monnaie aux jeu. Mon cœur était battant furieusement et mon corps était rempli de sueur. Je peux gagner, je peux gagner.... mais non. C'était finis presque immédiatement. J'étais jusqu'à larmes. Mon frère aîné avait voir tout. Il l'a défié. J'ai vu le combatte nerveusement mais étonnamment il fut le vainqueur ! J'étais heureux mais plus quand il dit que je devais jouer. Il n'a choisi pas mes caractères favorites mais il n'avait pas d'importance parce que il avait vaincre le mec.

Share:

 

0 comments

    Please enter between 0 and 2000 characters.

     

    Corrections

    sept chanceux

    Il y avait un magasin qui s'appelait 'Lucky 7' en anglais. J'avais dix ans. Le magasin avait une aire de jeu d'arcade très populaire à l'époque: Marvel vs Capcom. Comme le magasin n'était pas très loin de chez nous, nous y allions presque tous les jours ; c'était une dépendance. Un matin avant d'aller à l'école, je suis allé à ‹‹sept chanceux››. Je devais jouer, j'avais besoin de jouer comme un drogué a besoin de sa dose. Je jouais et jouais un peu plus quand ma sœur m'a demandé ‹‹Allons-y ! Nous serons/allons être en retard !›› J'ai répondu ‹‹Je n'ai pas encore perdu encore ! ›› Finalement, j'ai perdu jusqu'au le début de l'école. Ma sœur : en colère et préoccupée. Moi : triste parce que je ne pouvais pas vaincre le boss. Tout à coup le la réalité m'avait frappé/me frappa/m'a frappé au ventre. J'ai saisi la main de ma sœur et nous avons commencé à courir. C'était trop tard, bien sûr.
    Une autre fois j'y jouais avec contentement/satisfaction quand un garçon est venu. Ce n'était pas un mec comme les autres. Ce petite garçon était le meilleur joueur que je connaissais. Quand j'ai le je l'ai regardé, il m'a fait une sourire et a dit ‹‹Salut.›› Il a mis une pièce de monnaie aux dans le jeu. Mon cœur était battant battais furieusement/très vite/très fort et mon corps était rempli trempé de sueur. Je peux gagner, je peux gagner.... mais non. C'était finis/Cela s'est fini presque immédiatement. J'étais jusqu'à au bord des larmes. Mon frère aîné avait voir tout vu. Il l'a défié. Je l'ai vu le combattre nerveusement mais étonnamment il fut le vainqueur ! J'étais heureux mais je le fus encore plus quand il dit que je devais jouer. Il n'a pas choisi pas mes caractères/personnages favorites (favoris) mais il cela n'avait pas d'importance parce qu' il avait vaincre vaincu le mec.

     

    Commentaires

    C'est très bien, il y a juste quelques problèmes de temps : vous avez mélangé passé simple-imparfait avec passé composé. Mais ce n'est pas grave, avec de l'entraînement cela ira mieux.

    Write a correction

    Please enter between 25 and 8000 characters.

     

    More notebook entries written in French

    Show More