10 mots difficiles à prononcer en arabe
Arabe

10 mots difficiles à prononcer en arabe

La langue arabe compte plus de deux millions de mots. Cependant, moins de 0,5 % sont utilisés dans la vie quotidienne d’un arabophone. La prononciation arabe est considérée comme étant l’une des plus difficiles car certains sons sont uniques. Ce qui compte, c’est de surmonter ces difficultés par la pratique et la volonté. Les avantages de la connaissance de l’arabe l’emporteront sur tous les défis ! En effet, pensez au bonheur de communiquer avec un locuteur arabe ou de décrocher l’emploi de vos rêves à Dubaï. Poursuivez votre lecture pour découvrir notre sélection de mots difficiles à prononcer en arabe. Rassurez-vous, nous vous fournirons également de nombreuses astuces pour vous faciliter la vie. Prêts ? Yalla !

Pour une parfaite prononciation en arabe…

Tout d’abord, apprendre l’arabe est une expérience extrêmement personnelle, fructueuse pour chaque individu de manière différente. Indépendamment de cela, il est important de rappeler que tous les apprenants rencontrent des difficultés similaires en cours de route. Lorsque vous vous lancez dans l’apprentissage de l’arabe, vous devez déterminer vous-même ce que vous en attendez. Est-ce pour le tourisme, pour discuter avec vos amis maghrébins ou encore pour vous démarquer sur le marché du travail ?

L’arabe dans le monde

La langue la plus populaire sur Internet et la quatrième langue la plus difficile au monde est l’arabe. En effet, le nombre total de locuteurs atteint 300 millions. L’arabe est originaire du groupe des langues afro-asiatiques et, en réduisant ce groupe, on parle de langue sémitique. La langue arabe est également une « lingua franca », car les territoires sur lesquels elle est parlée sont vastes. À cet égard, l’arabe occupe la deuxième place, dans un classement établi par le magazine Newsweek. Il n’est devancé que par l’anglais, qui est parlé dans plus de 150 pays. Aujourd’hui, l’arabe est la langue officielle de pas moins de 24 pays dans le monde. Cela montre que l’arabe est au monde du Moyen-Orient ce que l’anglais est au monde occidental.

La langue arabe du 4ème siècle à nos jours

La langue arabe du 4ème siècle à nos jours

On peut distinguer trois périodes au cours desquelles la langue arabe s’est formée. Dans un premier temps, la période préclassique, classique et littéraire. La langue classique est considérée comme la version la plus précise de la langue. Notons que le Coran, entre autres, est écrit dans cette version linguistique. La version littéraire, quant à elle, est le plus souvent présente dans la vie publique. En effet, tous les messages médiatiques, politiques ou éducatifs sont véhiculés dans la langue littéraire. La connaissance de la langue littéraire est un signe d’éducation et de statut social élevé.

Cependant, pour davantage de liberté pour communiquer en arabe, il est recommandé d’ajouter à ses bagages un des nombreux dialectes. La coexistence de la langue officielle et de ses dialectes est connue comme un phénomène de « diglossie ». La principale raison de la difficulté de l’arabe est causée par cette diglossie. Il faut dire que chaque pays arabophone possède son propre dialecte. Certains pays en ont même plusieurs selon les régions, avec des prononciations arabes différentes.

Pourquoi l’arabe est-il difficile ?

L’abjad

Le trait le plus distinctif de l’arabe est l’écriture. La principale caractéristique qui distingue cette langue des langues européennes est la façon dont elle est écrite. Plus précisément, le côté à partir duquel l’écriture commence. En arabe, l’écriture se fait de droite à gauche (c’est-à-dire l’inverse de la nôtre). La deuxième caractéristique de la langue est l’alphabet, dont la forme est très différente de l’alphabet latin. L’abjad est l’alphabet de nombreuses langues sémitiques (araméen, hébreu…) et seules les consonnes et trois voyelles longues y sont écrites. L’alphabet arabe est composé de 18 lettres de base. Lorsqu’on ajoute un, deux ou trois points au-dessus d’une lettre donnée la signification change totalement. Au final, cela augmente également l’alphabet de dix lettres supplémentaires, pour un total de 28 lettres.

La grammaire

Il convient de noter que la grammaire de la langue arabe peut également être surprenante. Pourtant, elle n’est pas aussi compliquée qu’on l’imagine. En arabe, il n’existe que deux types grammaticaux et seulement deux temps, trois parties du discours et trois cas. Un autre phénomène intéressant que l’on observe en arabe est l’absence d’utilisation de majuscules. Tous les noms, noms de famille ou noms propres sont écrits en minuscules. Même le nom du prophète Muhammad est écrit en minuscules. Lors de l’apprentissage de l’arabe, on peut observer une certaine régularité. En effet, lors de la construction d’une phrase, il faut prêter attention au radical, sur lequel repose le mot entier. En connaissant le sens du radical, il est facile de former des mots dérivés qui lui correspondent.

Afin d’illustrer ces difficultés, découvrons 10 mots qui devraient vous causer quelques crampes de mâchoire au début de l’apprentissage :

En arabe En français Difficulté
مشغول mashghul occupé Le son « gh » est bien plus guttural que le « r » en français
أبو ظبي ‘abu zabi Abou Dabi Vous devez placer votre langue entre vos dents. Le son « z » est similaire au son du « th » dans le mot anglais « father »
نعم naeam oui Une mauvaise accentuation peut changer complètement le sens. On passe du mot « oui » au verbe « dormir » à la forme impérative !
Faransaa فرنسا France Beaucoup d’apprenants ont tendance à ajouter un « y » avant la dernière syllabe sans raison apparente.
سؤال su’al question Il s’agit d’un son très délicat que l’on retrouve dans de nombreux mots arabes. L’apostrophe qui apparaît au milieu du mot signifie que vous devez couper le mot en deux lorsque vous le prononcez.
algharghara الغرغرة gargarisme Fort heureusement, ce n’est pas un mot souvent utilisé ! Les sons sont quasi exclusivement gutturaux dans cet exemple.
dafda’ ضفدع grenouille Accentuer un « a » en fin de mot nécessite plusieurs tentatives afin de maîtriser la prononciation en arabe !
Aimra’a                    امرأة Une femme Les mots les plus courts ne sont pas forcément les plus simples ! Comme vu précédemment, malgré le fait qu’il n’y ait que 2 syllabes, vous devez couper distinctement le mot après l’apostrophe.
صباح الخير sabah alkhayr Bonjour Pour prononcer le « s » correctement, vous devez appuyer votre langue contre votre gencive supérieure. La lettre ح est difficile à prononcer pour les locuteurs non-natifs.
أَفَإِستَسقَينَاكُمُوهَا                           afa’iistasqaynakumuha Droit d’utiliser de l’eau Pour finir en beauté : le mot le plus long de la langue arabe avec pas moins de 24 lettres !

Nos conseils pour commencer

Apprenez l’alphabet

Beaucoup d’étudiants ne veulent pas perdre de temps à apprendre l’alphabet arabe. Ils pensent qu’ils peuvent tout écrire dans une transcription phonétique qui les aidera à mémoriser des phrases et des expressions. Il est vrai qu’il est courant de voir des dialectes de l’arabe écrits en alphabet latin. Cependant, le fait de ne pas savoir écrire et lire l’alphabet arabe ferme les portes à du matériel pédagogique précieux.

À première vue, l’écriture arabe semble incroyablement compliquée et déroutante.

Deux ou trois semaines d’étude systématique suffisent pour maîtriser la prononciation de l’’alphabet arabe. Vous aurez besoin d’une feuille de papier, d’un crayon bien taillé et de l’enthousiasme nécessaire pour vous lancer.

La technique du miroir pour la prononciation arabe

La technique du miroir pour la prononciation arabe

Il suffit d’allumer n’importe quelle chaîne d’information arabe pour comprendre à quel point la prononciation diffère de toutes autres langues. Il existe un moyen très simple de maîtriser les différents sons de l’arabe. Au début de l’apprentissage, vous devez … exagérer ! En effet, cette technique vous aidera à vous « débarrasser » de la gêne naturelle typique des novices en langue. Avec le temps, il vous sera plus facile d’atténuer votre prononciation et de vous accorder sur les fréquences correctes.

Un autre moyen consiste à regarder des émissions, d’observer la bouche des arabophones et de s’exercer devant un miroir. Succès garanti !

La règle des huit

Dans l’apprentissage d’une langue, outre l’enthousiasme et une bonne motivation, la régularité est essentielle. Une pléthore de théories, de règles, de moyens mnémotechniques et de systèmes de fiches ont vu le jour. En principe, ils ont tous un seul but : faciliter notre absorption de vocabulaire et d’expressions en arabe. Il ne fait aucun doute que sans répétition, il est impossible d’apprendre et de consolider le nouveau vocabulaire.

La méthode de la règle des huit est très simple. Elle se résume à choisir chaque jour huit mots arabes dans les médias, livres, manuels et textes. Ensuite, vous n’avez qu’à les noter dans un cahier avec la date du jour. Chaque jour, on ajoute une nouvelle portion qui reprend les deux ou trois jours précédents (selon la personne). Essayez toujours d’utiliser les mots dans des phrases complètes et dans des contextes intéressants. Ainsi, ils resteront plus longtemps dans notre mémoire.

L’arabe est de plus en plus répandu et sa connaissance sera certainement récompensée par un employeur. Que vous souhaitiez apprendre la prononciation arabe ou connaître les règles de grammaire, prenez part à un de nos cours. Les cours en ligne italki offerts par nos professeurs d’arabe  sont faits pour vous. Alors, quel que soit votre niveau, n’hésitez plus et réservez dès à présent un cours d’arabe ! Cette lecture sur le thème de la langue arabe vous a plu ? Découvrez désormais notre article intitulé « comment appelle t-on l’écriture arabe ».

Related Posts