10 règles de base de grammaire italienne
Italien

10 règles de base de grammaire italienne

L’Italie est l’un des pays les plus fascinants d’Europe. Sa culture, ses traditions, son peuple, sa gastronomie ne cessent d’émerveiller le monde ! Si vous débutez votre apprentissage de l’italien, vous vous posez certainement des questions au sujet de la grammaire italienne. Tout d’abord, il faut savoir que cette langue latine est riche, mais aussi très intuitive. Elle contient de nombreuses règles de grammaire importantes à prendre en compte si vous partez de zéro.

Ainsi, étudier l’italien par soi-même n’est pas si simple, surtout si vous ne savez pas par où commencer. Dans cet article, vous trouverez les informations nécessaires pour apprendre à parler italien rapidement.

Apprendre l’italien : s’initier à la grammaire italienne

Pour envisager de passer du temps en Italie ou discuter avec des Italiens, il faut un certain dévouement. Pour comprendre la grammaire italienne, il convient de s’y intéresser sincèrement.

Premièrement, faites vos recherches ! Découvrez les bases de la formation de l’italien. Intéressez-vous aux origines de la langue, à son histoire. Ainsi, cela accroîtra votre passion pour cette si belle langue.

Surtout, il faut garder à l’esprit qu’apprendre une nouvelle langue nécessite de connaître la grammaire. Même si cela paraît très ennuyeux, c’est une étape essentielle, si ce n’est la première. Avant tout, si vous souhaitez que votre vocabulaire en italien soit plus dense, apprendre la grammaire est primordial. Vous pouvez demander à un ami italien de vous apprendre les bases.

Puis, vous pouvez acheter des livres qui recensent les règles de grammaire. Il y en a beaucoup ! En plus de traiter des questions culturelles et linguistiques, les livres vous aideront à avancer à votre rythme. Ainsi, si la plupart de votre temps est consacré à étudier seul, vous n’aurez qu’à vous plonger dans votre livre d’étude. La voie de l’auto-apprentissage n’est pas toujours simple. Pour cela, nous avons recensé dans cet article 10 règles à connaître pour s’initier à la grammaire italienne.

Les bases de la langue italienne

Les bases de la langue italienne

Pour apprendre à parler correctement italien, ne négligez surtout pas la grammaire. Au fur et à mesure, vous vous assurerez une bien meilleure progression ! Beaucoup de choses peuvent vous effrayer au début. Vous ignorez peut-être comment conjuguer les verbes au temps juste ou comment utiliser le pluriel. De la même façon qu’utiliser correctement les pronoms, les noms, les articles ou les adverbes en italien peut sembler complexe ! Il ne faut pas se décourager. Apprendre l’italien peut même devenir un jeu d’enfant. Bien que la langue détienne ses difficultés, sa proximité avec les autres langues facilitera votre apprentissage.

De ce fait, si vous envisagez de visiter Rome, Milan ou Naples, découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur cette belle langue.

Les verbes en italien

Tout d’abord, analysons la construction des verbes en italien pour la première règle. Comme en français, les verbes en italien sont divisés en trois constructions verbales :

  • les verbes se terminant par are (exemple : parler/parlare, manger/ mangiare)
  • les verbes se terminant par ere (exemple : credere/croire, vedere/voir)
  • les verbes se terminant par ire (exemple : finir/finire, partir/partire)

Il y a des verbes réguliers, qui se conjuguent de la même manière pour tous les temps. Mais aussi les verbes irréguliers, varient selon la personne et le temps. En général, la plupart des verbes du premier groupe (are) et du troisième (ire) sont des verbes réguliers. Cependant, on retrouve certaines exceptions comme le verbe être – stare. Ainsi, les verbes se terminant par – ere – sont souvent irréguliers. Ce sont ces verbes qui requièrent une attention plus particulière. Il est important que vous vous concentriez sur l’apprentissage des verbes les plus utilisés. De plus, on retrouve des milliers de verbes dans la langue italienne !

Afin de conjuguer les verbes correctement, vous devez tenir compte du contexte. Les verbes ne peuvent pas être toujours utilisés dans les mêmes situations.

La deuxième règle est que l’on retrouve quatre modes finis en italien. Ces derniers sont l’indicatif, le conditionnel, le subjonctif et l’impératif. Il y a ensuite trois modes finis : l’infinitif, le participe et le gérondif.

Troisièmement, ces différents types de conjugaison diffèrent selon les temps simples : presente, imperfetto, futuro semplice, passato remoto. Mais aussi par les temps composés : passato prossimo, trapassato prossimo, trapassato remoto, futuro anteriore.

Les temps composés sont formés avec le participe passé du verbe précédé du verbe auxiliaire conjugué.

Les pronoms en italien

Ensuite, il convient de connaître les pronoms en italien pour la quatrième règle. Un pronom a pour fonction de remplacer le nom. Il s’utilise afin de ne pas répéter le nom d’une personne ou d’un objet. On retrouve les pronoms personnels : je/io, tu/tu, il/lui-lei, nous/noi, vous/voi, ils/loro. Ils forment souvent le sujet d’une phrase.

De plus, ils sont souvent complétés des pronoms personnels compléments et réfléchis : me, mi, te, ti, lui/lei, lo/la, gli/le/si/ne (singulier) et noi, ci, voi, vi, loro, li /le/si, gli/loro/ne (pluriel).

Pour désigner un objet ou indiquer une relation, les italiens utilisent les pronoms démonstratifs. Ceux-ci sont : questo, questa, questi, queste, quello, quella, quelli et quelle. Ils permettent d’avoir une notion d’espace et de temps.

De même, les pronoms interrogatifs servent à poser des questions directes ou indirectes. Ils sont : chi, che, quale, quant, quanta (singulier), quali, quanti, quant (pluriel). Ils qualifient la nature de l’objet et sa quantité.

Enfin, les pronoms relatifs servent à lier une phrase à un autre pronom ou à un nom. Ceux sont : quale, la quale (singulier), i quali et le quali (pluriel) et che, chi et cui (invariants).

Les articles et les noms en italien

Comme dans presque chaque langue, l’article précède le nom. Puis, il s’accorde avec lui en genre (féminin ou masculin) et en nombre (singulier ou pluriel). Dans la grammaire italienne, on retrouve cette cinquième règle avec les articles définis et indéfinis.

Articles définis :

  • la, l’ (féminin singulier)
  • le (féminin pluriel)
  • il, lo, l’ (masculin singulier)
  • i, gli (masculin pluriel)

Articles indéfinis:

  • una, un (féminin singulier)
  • un, uno (masculin singulier).

Sixième règle : les articles indéfinis n’utilisent jamais de plusieurs en italien ! Pour montrer le pluriel, il faut faire appel aux articles partitifs.

Articles partitifs :

  • di+la = della, di+l’ = dell’ (féminin singulier)
  • di+le = delle (féminin pluriel)
  • di+il = del, di+lo = dello, di+l’ = dell’ (masculin singulier)
  • di+i = dei, di+gli = degli (masculin pluriel).

En ce qui concerne les noms, il y a énormément à savoir ! Ils peuvent indiquer une personne, une chose, un concept abstrait ou un objet dans une phrase. Ils peuvent être féminins ou masculins, singulier ou pluriel. Ainsi, il faut suivre cette septième règle :

Les noms féminins singuliers se terminent par -a et les noms féminins pluriel se terminent par -e.

Exemple féminin : la bambina/la fille (singulier) – le bambine/les filles (pluriel)

Les noms masculins singuliers se terminent par -o et se terminent par -i au pluriel.

Exemple masculin : il bambino/ le garçon (singulier) – i bambini/les garçons (pluriel)

Lorsqu’un nom est singulier, il peut se terminer aussi par -e. Au pluriel, sa terminaison se transforme en -i. Exemple : il pane/le pain (singulier) – i pani (pluriel).

Les noms peuvent être abstraits, concrets, simples, composés…

Les adverbes et les adjectifs en italien

De plus, en italien, il faut prendre en compte une huitième règle : l’utilisation des adverbes. Ils viennent modifier les verbes et ne sont pas déterminés par le genre et le nombre. Il y a les adverbes simples, qui gardent leur forme, et les adverbes composés. Ainsi, ils peuvent occuper différentes positions dans une phrase. Il y a les adverbes de quantité, de manière, de temps ou de lieu. Ils sont très utiles ! Exemple : ancora/encore, beaucoup/molto, ensuite/poi

La neuvième règle est que les adjectifs servent à qualifier un mot. Ainsi, ils sont variables et sont rattachés au mot en genre et en nombre. De la même façon qu’en français, il y a les qualificatifs et les adjectifs indéfinis. Ils ont pour fonction de donner une caractéristique, une qualité, de comparer. Ils peuvent indiquer une quantité, une distance.

Enfin, la dixième et dernière règle est qu’en général, les adjectifs se situent juste après les noms !

Pour en apprendre davantage sur l’italien, rendez-vous sur le site de l’Institut culturel italien.

Des cours particuliers pour un meilleur apprentissage

Des cours particuliers pour un meilleur apprentissage

Pour conclure, l’apprentissage de la grammaire italienne est essentiel et exige d’être correctement maitrisé. Vous devez faire preuve de discipline et commencer par les bases. Il n’y a pas de doutes, avec ces connaissances, vous pourrez parler cette langue aux 70 millions de locuteurs. Ainsi, n’hésitez pas à découvrir les règles de grammaire de façon ludique. Vous pouvez écouter de la musique, regarder des films, lire des livres pour apprendre l’italien. Surtout, si vous souhaitez suivre un cours d’italien, nous vous conseillons la plateforme italki. En ligne, vous pourrez trouver un professeur d’italien très professionnel. Cherchez celui que vous aimez le plus et réservez votre premier cours. Osez sauter le pas et consultez dès maintenant notre article sur comment écrire une lettre en italien.

Related Posts