5 choses à savoir sur Berlin
Francais

5 choses à savoir sur Berlin

S’il faut parler de 5 chooses à faire à Berlin, on a l’embarras du choix. En effet, il ya tellement à dire sur la capitale du pays le plus industrialisé d’Europe. Que vous soyez nomade digital, étudiant, homme d’affaires, chercheur, etc., Berlin regorge de nombreux centres d’intérêt. Marquée par l’histoire, la cité européenne compte parmi les plus importante et influentes d’Europe, voire du monde. Allons donc à la découverte de la première ville d’Allemagne. Dans cet article, nous vous présentons la ville sous un jour que vous ne connaissez peut-être pas.

1. Le mur de Berlin: un symbole phare de la guerre froide

Pour de nombreuses personnes, le nom de la cité capitale allemande est directement associé au mur de Berlin. Le « berliner mauer » est mondialement connu, tant les ressources historiques se sont étendues sur cet édifice. Ce symbole a longtemps marqué la separation entre deux blocs dans la même ville : Berlin Est et Berlin Ouest. Faisons donc un tour dans la periode d’après-guerre de 1945, durant la seconde guerre mondiale, pour mieux comprendre. Représenté par la République démocratique allemande (RDA), le bloc oriental est sous Occupation soviétique. De l’autre côté, la France, le Royaume-Uni et les USA ocupam a République fédérale d’Allemagne (RFA).

Além disso, a RFA prospera e moderniza o estilo de vida, o tableau est plutôt sombre du côté de la RDA. Ainsi, dès 1949, de nombreux allemands quittent la misère pour rejoindre l’eldorado voisin. Inquiètes de la situation économique et démographique se dégradant, leurs populações, les comunistas décident de passer à l’action. C’est ainsi que le projeto de construção du mur de Berlim se concretizou.

C’est durant la nuit que le project voit le jour

C’est dans la nuit du 12 au 13 août 1961 que começa os trabalhos de construção. Assistés par les Soviétiques, les miliaires de l’Allemagne-Est élèvent des murs de parpaings et installent grillages et fils barbelés. Au matin du 13 août, plusieurs familles se trouvent séparées, des Berlinois sans emploi. Ainsi est né un symbole de la guerre froide, qui restera dressé durant deux décennies ans.

À origem, um outro nome

Le gouvernement du bloc de l’Est avait baptisé la cloison « mur de protection antifasciste ». Il avait pour rôle de freiner toute migration est-ouest. En revanche, les Allemands de l’Ouest qualifiaient de « mur de la honte » la construction aux airs de forteresse.

Cidadela Une véritable

Cidadela Une véritable

Le mur de Berlin était plus que ce que suggère son nom. Haut de près de 4 mètres, il comportait en plus des barbelés et grillages une zone minée, etc. Mais eventos paralelos à demolição de « berliner mauer », que começaram a ser tomber em 1989. Toutefois, c’est en juin 1990 that s’opère déconstruction formelle du mur. S’étendant sur plus de 1000 mètres, les restes de la cloison restent demeurent.

2. Curiosités poignantes de la capitale

Un « spati » à presque chaque coin de rue

Les « spatis » sont des épiceries de nuit qui voient le jour en Allemagne de l’Est. À l’origine, le but du spati est de soulager les travailleurs nocturnes ne pouvant pas faire leurs courses en journée. Aujourd’hui, il en existe à quasiment tous les coins de rue. Ouverts jusque tard dans la nuit, ces commerces sot de véritables points de rencontre, bien plus que des épiceries. Ainsi, les spatis sont devenus un elemento essentiel de la culture moderne berlinoise. D’ailleurs, le concept s’est étendu à plusieurs villes du pays,

Les distribuidores automáticos de lingots de ouro

Ce n’est pas tous les jours qu’on voit des machines à or. Pourtant, berlin, cela é possível no distrito huppé des Galeries Lafayette. Ces distribuidores permettent de aposentar des lingots pesant jusqu’à 250 g ! nommées à juste titre «Gold to go», certas máquinas de ces distribuent également des pièces d’or.

La ville allemande la plus « dog-friendly »

Berlin trône au sommet des villes allemandes où on aime beaucoup les chiens. A população completa mais 100 000 chiens déclarés! D’ailleurs, ces animaux sont les bienvenus dans les rues, parcs, transports en commun, et même les restaurant et les bares.

Les Berlinois visa substituir na empresa de seus filhos. Les petits chiens et les chiens guias são isentos de frais dans les transports en commun. En revanche, pour les plus gros gabarits, un ticket spécial est requis. Além disso, os proprietários de crianças doivent s’acquitter de la taxe canince, qui s’élève autour de 140 € a 180 €.

35 milhões de euros annuels pour nettoyer les graffitis  

Berlin est désignée comme la capitale européenne du graffiti. Pour cause, note une impressionnante quantité de dessins et d’inscriptions sur des murs de la ville. Au lieu de tags, on qualifie la plupart des graffitis de « bombage », qu’on retrouve à la surface de bâtiments et de boutiques privés.

La ville dépense environ 35 milhões de euros por an pour nettoyer ces peintures ! Mais, em revient vite à la case de départ, car les graffitis reprennent de plus belle.

3. Aspecto estrutural de Berlim

La face souterraine cachée

Saviez-vous que 40% de la ville se trouve en-dessous de sa surface ? En effet, la partie souterraine de Berlin renferme une pléthore de vestiges insoupçonnés. Voici ce que vous trouvez dans ce monde de l’ombre :

  • Un système ferroviaire complexe
  • Des galeries
  • De nombreux bunkers et tunnels de secours
  • Des refúgios anti-bombardeios de la seconde guerre mondiale, convertis en abris antiatomiques
  • D’anciens lieux d’habitation nazis segredos

Ouverts aux visiteurs em 1987, les bunkers et les galeries parlent à leur façon de l’histoire du pays. Les « Berliner Unterwelten eV » constituinte de uma atração grandissante au sein du public. C’est donc l’occasion pour les curieux de plonger em l’obscurité du « Berlin caché ».

Une pléthore de ponts, plus qu’à Venise

La celebre ville sur l’eau italienne compte 400 ponts para relier diferentes partidos de son territoire. Pour environ 180 km de voies navegáveis, berlin possède 1700 ponts, plus de 4 fois ce que compte Venise ! Le pont Oberbaum é considerado como l’un des elementos marquants majeurs de la ville. Aussi, il simboliza l’unité de la ville, vu qu’il relie Kreuzberg et Friedrichshain, autrefois divisées par le mur de Berlin.

4. Ei! la berline est associée a Berlin

Saviez-vous que le mot « Berline » est lié à la capitale allemande ? En effet, la berline est produite à Berlin au 17e siècle, avant qu’on parle même d’automobile. Fabriquée par l’architecte Philip de Chiese, la berline est originellement un véhicule à cheval. Conçu pour le duc Frédéric-Guillaume de Brandebourg, le carrosse suspendu (roues non directement fixées sur le véhicule). Satisfait du carrosse à 4 places, confortable sur longs trajets, le duc en offre un modèle à Louis XIV. Ainsi, ce dernier le baptise « Berline » en honneur à sa ville d’origine.

5. L’économie de la ville

5. L’économie de la ville

Industrie et commerce

Après des années de déphasage économique due au gap idéologique hérité de la guerre froide, l’équilibre est de mise. Le retour des sièges sociaux de géants allemands à Berlin est donc le signe d’un souffle nouveau, d’un statut de leadership en développement retrouvé.

De nombreux secteurs économiques traditionnels diminués par la guerre mondiale ont revu le jour dans la capitale. Il s’agit par exemple du textile, des métaux, de la porcelaine, des équipements, etc. Le domaine électronique a pris de l’envol après l’industrie d’après-guerre mondiale. Par ailleurs, la production des produits chimiques, des cigarettes et des confiseries se poursuit. Berlin est la ville la plus industrialisée d’Allemagne, en plus d’être un pôle commercial et technologique important.

Un secteur tertiaire en mouvement

À ce jour, le secteur des services représente 80% des entreprises berlinoises et mobilise plus de 40% des actifs. La ville abrite une multitude de PME et d’entreprises artisanales.

Il faut aussi relever le rôle que joue Berlin dans le pays médiatique allemand. De nombreux médias de renommée mondiale se sont installés dans la capitale, ajoutant au dynamisme d’un secteur très compétitif.

Que dire du tourisme d’affaire, qui sourit particulièrement à la capitale ? De plus en plus attirante, la ville occupe le deuxième rang mondial des villes accueillant des foires et congrès.

Nous espérons que vous avez trouvé assez d’idées de choses à faire à Berlin. Vous comptez vous rendre à Berlin ? Vous pouvez apprendre l’allemand pour mieux vous y acclimater. Alors, c’est l’occasion de choisir un professeur d’allemand sur italki pour vous assister dans votre apprentissage. Il faut souligner que, même dans votre pays, apprendre l’allemand peut vous être utile.