7 conseils pour éviter l’échec dans l’apprentissage du français
Francais

7 conseils pour éviter l’échec dans l’apprentissage du français

Nous avons tous déjà tenté d’apprendre une langue. Et si vous êtes là, c’est que vous souhaitez apprendre le français. Malheureusement, nous ne sommes pas tous polyglottes. Cela veut dire que l’abandon est monnaie courante. En effet, apprendre une langue étrangère peut être un travail titanesque et bien que les récompenses soient nombreuses, on peut être tenté de laisser tomber. Dans cet article, nous allons vous donner toutes les clefs afin d’éviter d’abandonner votre apprentissage du français et pour que vous puissiez commencer à parler français.

1.    Ne craignez pas l’échec dans l’apprentissage du français

Beaucoup pensent que l’échec définit qui vous êtes et votre avenir. Cette affirmation n’est pas vraie du tout ! La vérité est que l’échec est ce qui vous arrive, pas qui vous êtes. D’ailleurs, nous échouons tous dans divers aspects de la vie : travail, vie amoureuse, université, etc. Ça fait partie intégrante de l’expérience de la vie. Alors ne laissez pas un échec vous définir.

En revanche, ce qui est important, c’est d’apprendre de ses échecs et erreurs. L’apprentissage du français sera plein de rebondissements. Parfois, vous aurez l’impression d’échouer et c’est normal. Repérez vos erreurs ou vos difficultés, tirez-en des leçons et relevez-vous. Vous allez non seulement progresser rapidement, mais en plus vous vous connaîtrez chaque fois un peu mieux.

À titre d’exemple, je me souviens que lors d’un voyage scolaire en Angleterre, j’avais dû indiquer à de jeunes anglais le lieu d’où partait le bus. J’ai donc prononcé mon plus beau « èère » (à savoir « here »). Bien entendu, les pauvres ados n’avaient pas du tout compris ce que je voulais dire. Je peux vous dire que depuis ce jour, je sais parfaitement prononcer « here ». Alors, ne sous-estimez pas la valeur pédagogique de l’erreur !

2.    Soyez conscient de votre responsabilité

En tant que professeure de français, je peux vous dire que 90 % des personnes qui viennent à moi me disent « Pouvez-vous m’enseigner le français ? ». Cette phrase peut paraître anodine, mais selon moi, elle en dit beaucoup. En effet, gardez bien en tête que l’apprentissage du français est votre travail et non celui de quelqu’un d’autre. Si vous êtes conscient de ça, vous avez tout gagné. En vous responsabilisant, vous serez moins tenté de trouver des excuses pour repousser votre travail à plus tard. De plus, chaque victoire sera entièrement vôtre et vous pourrez donc en tirer toute la fierté que vous méritez. Cela vous aidera à élargir vos horizons et vous ouvrira de nombreuses portes, tant sur le plan personnel que professionnel.

Cependant, cela demande évidemment du temps, de la volonté et de l’engagement. Bien sûr, c’est un voyage personnel mais cela ne signifie pas que vous ne devriez pas être soutenu et guidé tout au long de votre apprentissage.

3.    Entourez-vous des bons outils

3.    Entourez-vous des bons outils

Beaucoup cherchent à apprendre une langue de manière autodidacte, avec internet, on a l’impression que le savoir est à portée de main. C’est vrai. Cependant, la richesse d’internet en fait aussi sa difficulté : il n’est pas toujours facile de choisir les bonnes ressources parmi la multitude d’outils mis à disposition. Comme il existe une variété infinie de ressources en ligne disponibles, il faut savoir vers quoi se tourner. Il y en a tellement qu’il peut être difficile de faire un choix. Comment, dans ce cas, choisir la bonne ressource d’apprentissage afin d’apprendre à parler français ?

Choisissez un outil principal

Nous vous conseillons de vous concentrer sur une ressource principale, votre apprentissage du français. C’est un choix très personnel, en fonction de vos goûts. Certains apprennent mieux grâce au jeu, dans ce cas, il existe de nombreuses applications ludiques pour apprendre le français. D’autres préfèrent travailler à l’aide d’un manuel de langue. D’autres encore apprennent mieux en visionnant des contenus vidéos.

Ajoutez petit à petit d’autres ressources

Une fois que vous avez choisi votre outil principal, en d’autres termes, votre ligne directrice, vous pouvez ajouter et varier vos ressources d’enseignement. Apporter de la variété vous évitera l’ennui et la routine et vous aidera à garder une bonne motivation.

Faites-vous aider par un professeur

C’est probablement la ressource la plus efficace. Apprendre seul est très formateur, mais vous faire aider par un professionnel vous fera progresser rapidement en français.

Dans un premier temps, cela augmentera votre engagement. En effet, vous aurez un ou plusieurs rendez-vous par semaine avec quelqu’un d’autre que vous-même. Alors, même si vous avez une petite baisse de motivation, vous n’aurez pas d’autre choix que de vous y mettre.

Ensuite, avoir un guide pour vous aiguiller dans l’apprentissage du français est non-négligeable. Il saura quoi vous conseiller et comment vous aider à atteindre vos objectifs.

Finalement, grâce à un professeur de français, vous allez améliorer votre vocabulaire, votre grammaire, votre prononciation. En somme, tout ce dont vous avez besoin pour parler français couramment.

4.    Définissez votre objectif

Une des premières étapes quand on veut apprendre le français (ou toute autre langue) est de définir un objectif. Pourquoi voulez-vous savoir parler français ? Pour des raisons personnelles ? Professionnelles ? Pour vos études ? Quel niveau souhaitez-vous atteindre ? Voulez-vous parler français couramment ? Ou seulement en connaître les bases ? Interrogez-vous et posez tout cela sur papier. Ensuite, suivez cette méthode :

  • Concentrez-vous sur des résultats concrets et tangibles.

Fixez-vous des objectifs précis et concentrez-vous sur ce que vous prévoyez d’apprendre. Un exemple d’un bon objectif pourrait être : “Cette semaine, je vais apprendre 25 mots de vocabulaire en français liés à l’achat et au shopping.”

  • Fixez-vous des objectifs à court terme.

C’est bien d’avoir un objectif final, celui que vous espérez atteindre à la fin. Mais les objectifs à long terme sont trop difficiles pour maintenir une motivation quotidienne. Alors, divisez votre objectif ultime en plus petites parties et fixez-vous des objectifs à atteindre chaque semaine ou chaque mois.

5.    Ne vous auto-sabotez pas

Une autre erreur courante commise par ceux qui ne parviennent pas à apprendre la langue est l’auto-sabotage. On entend très souvent : « Je veux apprendre le français, mais je n’ai pas le temps » ou « Je ne suis pas bonne en langues. Je ne pense pas pouvoir apprendre le français… ».

Les langues peuvent être faciles pour certaines personnes mais en réalité, tout le monde peut apprendre une langue étrangère. Pour certains, cela peut demander plus de patience et de persévérance ou une meilleure compréhension de la façon dont on étudie et de ce dont on a besoin pour apprendre efficacement. Donc, si vous pensez ne pas être doué pour une langue, c’est probablement que vous cherchez à vous auto-saboter.

Si vous vous reconnaissez dans ce comportement, voici 5 conseils pour arrêter de s’autosaboter.

6.    Soyez constant

La pratique régulière, et non le talent, est la clé du succès. Les gens pensent souvent que pour pratiquer une langue, il faut rester assis à son bureau et étudier pendant des heures. Eh bien, ils se trompent ! En fait, c’est à éviter si vous ne voulez pas vous ennuyer et abandonner.

Au lieu de cela, intégrez votre langue cible dans votre routine quotidienne. Essayez d’apprendre du vocabulaire durant 15 minutes chaque jour. C’est un bon début ! Une fois que vous vous êtes habitué à cette routine (après une trentaine de jours consécutifs), complétez la pratique avec d’autres contenus et exercices. Pratiquer le français 15 minutes par jour, tous les jours, sera beaucoup plus efficace que de le faire 3 heures 2 fois par mois. Parfois, lorsque l’on commence à apprendre une langue, on est très motivé et on a envie de passer des heures à apprendre. Pourtant, cette motivation a tendance à disparaître au fil du temps, une fois que le plaisir de la nouveauté est passé. Pour apprendre à parler français,  vous pouvez passer 2 heures chaque jour si vous le souhaitez, mais n’oubliez pas que ce n’est pas tant la quantité qui compte sinon la régularité.

7.    N’abandonnez pas !

7.    N’abandonnez pas !

Lors d’un apprentissage, il est normal d’avoir des hauts et des bas. Parfois, on a l’impression de stagner et de ne pas progresser pendant plusieurs semaines. C’est souvent à ce moment que l’on est tenté d’abandonner. Sachez cependant que c’est un processus tout à fait normal d’apprentissage. C’est pendant ces moments de stagnation que votre cerveau emmagasine l’information. Alors, même si vous n’avez pas l’impression d’apprendre, détrompez-vous ! C’est à la fin de cette période de stagnation que vous allez constater un progrès soudain. Souvenez-vous en la prochaine fois que vous avez envie d’abandonner…

Vous savez désormais comment éviter l’échec lors de l’apprentissage du français. Pour aller plus loin, jetez un œil à notre article apprendre le français. Et souvenez-vous : « l’erreur a créé beaucoup plus que la vérité ».