7 conseils rapides pour maîtriser l'italien
Italien

7 conseils rapides pour maîtriser l’italien

Beaucoup d’entre nous se sont déjà lancés dans l’apprentissage d’une langue étrangère pour finalement abandonner l’idée après peu de temps. Alors, est-il possible de maîtriser l’italien par ses propres moyens ? Sans tourner autour du pot, la réponse est non ! Une langue présuppose automatiquement la communication avec un autre être humain. En revanche, on peut commencer à apprendre tout seul et même se constituer une base assez solide. Apprendre une langue est un projet à long terme qui exige certains sacrifices. Si vous voulez vraiment maîtriser l’italien, vous devrez vous préparer en conséquence. Poursuivez votre lecture et découvrez nos conseils afin que la langue italienne n’ait plus de secret pour vous !

(Re)trouvez votre motivation !

Lorsque vous commencez à apprendre une langue, vous devez vous demander pourquoi vous voulez l’apprendre. Parler à des amis italiens, travailler dans une entreprise italienne, partir en vacances ou étudier en Italie, peu importe. Sans une motivation et un but précis, vous allez « errer » et il sera difficile de rester déterminé. En somme, votre plan peut être simple : l’année prochaine, vous allez en Italie pour une série de compétitions de natation. D’ici là, vous voulez parler couramment l’italien. Votre motivation redoublera à l’approche de cet événement concret. Chaque jour, vous vous créerez des occasions d’apprendre l’italien.

Si l’objectif de maîtriser l’italien vous tient réellement à cœur, ne repoussez jamais une opportunité d’apprendre l’italien au lendemain. Ainsi, pourquoi ne pas partager cet objectif avec quelqu’un avec qui nous pouvons vérifier les progrès réalisés ? Avec un groupe ou un ami, il est plus difficile de reporter ou de sauter des leçons.

Définissez un plan linguistique pour maîtriser l’italien

Définissez un plan linguistique pour maîtriser l'italien

Une fois votre motivation retrouvée, fixez-vous des objectifs pas trop ambitieux et mesurables (par exemple 30 minutes d’apprentissage quotidien). D’une manière générale, vous devez déterminer des objectifs d’apprentissage spécifiques. S’agit-il d’apprendre certains temps ou règles de grammaire ? À moins que votre objectif linguistique ne soit d’apprendre un vocabulaire spécifique à un domaine précis ? De cette façon, votre maîtrise de l’italien se décomposera en petites parties, plus facilement atteignables, tout en mesurant vos progrès. Dans l’ensemble, testez différentes méthodes d’apprentissage et de mémorisation des langues afin de trouver celles que vous préférez.

Faites ensuite preuve de patience. Ce n’est pas le trait de caractère le plus apprécié des étudiants. Effectivement, apprendre une langue ne se réalise pas en un claquement de doigts. Cela nécessitera du temps et il vous faudra accepter la période de stagnation qui survient à toute phase d’apprentissage. Néanmoins, rassurez-vous, l’italien est une des langues au monde les plus faciles à maîtriser rapidement.

Lire

Nous parlons bien de lecture et pas de l’ancienne monnaie italienne ! Pour commencer, essayez de lire un texte sur un sujet qui vous intéresse (un article de journal ou une recette…) Le tout, sans utiliser de dictionnaire. Essayez dans un premier temps de comprendre le sens d’après le contexte. Attention à la lecture de livres et de magazines difficiles. En effet, se précipiter tête baissée est le principal péché des autodidactes. On attrape un journal ou un livre en italien et on a déjà envie de le dévorer. Surtout au début, choisissez des ouvrages conçus de manière didactique. Votre libraire se fera certainement une joie de vous en conseiller.

Conseil pratique : dans les livres, soulignez ou surlignez (sur l’ordinateur) les expressions utiles dans les situations de la vie quotidienne. Répétez régulièrement ces nouveaux mots, essayez de former des phrases avec eux. Au fur et à mesure de votre apprentissage, vous accumulerez de plus en plus de notes. C’est une bonne idée de trouver votre propre façon de cataloguer vos trouvailles linguistiques. Par exemple, dans un classeur ou une boîte où vous gardez vos fiches organisées avec des onglets appropriés. Dans le cas du matériel en ligne, un dossier qui vous permettra de sauvegarder les références ou liens  intéressants.

Développez votre oreille

Écoutez la radio, la télévision, des podcasts ou des films en italien. D’une façon générale, ne vous concentrez pas sur des mots isolés mais essayez de « saisir le sens » global. Si vous pensez acheter un manuel pour l’apprentissage de l’italien, assurez-vous qu’il comprenne bien un contenu audio.

Vous préférez peut-être des vidéos en italien sur YouTube ? L’avantage est qu’après un certain temps, les vidéos suggérées seront toutes en italien, car basées sur votre historique de visionnage. Certes, vous allez probablement rétorquer : écouter mais ne rien comprendre ? Encore une fois, ce n’est que temporaire ! Rien ne vous empêche d’inclure des sous-titres en italien. L’important au début est d’écouter intensivement les sons. Privilégiez des vidéos courtes, de 10 minutes maximum. En effet, essayez d’écouter les mêmes vidéos plusieurs fois. Ainsi, des tournures de phrases entières se figeront dans votre mémoire et la compréhension du texte augmentera après chaque écoute. Enfin, choisissez bien évidemment des vidéos sur des thématiques qui vous passionnent.

Chantez en italien

Chantez en italien

On entend souvent que la langue italienne est très mélodique. Dans ce cas, pourquoi ne pas également chanter en italien. Les chansons italiennes sont faciles à retenir. Vous serez certainement en mesure de répéter des mots et même des phrases entières sans aucun problème.

Tout aussi important, afin de maîtriser l’italien, la musique écoutée doit nous plaire. Ne vous forcez pas à chanter un opéra en italien si ce n’est pas votre tasse de thé. D’autant plus que ce n’est peut être pas le style musical le plus audible pour des apprenants en langue italienne ! Mais lorsque vous choisissez vous-même une chanson qui vous plaît, les choses sont différentes.

Afin de comprendre des chansons dans une langue étrangère, il n’est pas vraiment nécessaire de connaître chaque mot de vocabulaire. Il est bon de prendre l’habitude de comprendre le contexte plus large en lisant ou en écoutant des parties d’une chanson. Réveillez le Toto Cutugno qui sommeille en vous sans forcément essayer de tout comprendre ou de tout traduire. Cela peut être frustrant au début, mais avec le temps, vous apprendrez à vous concentrer sur le contexte plus large. De cette manière, vous comprendrez de plus en plus sans avoir à traduire chaque mot, chaque idiome et chaque expression.

Devenez italien !

Si vous souhaitez maîtriser l’italien, essayez de garder un contatto quotidiano avec cette langue ! Dans un premier temps, modifiez la langue de votre téléphone et  de vos réseaux sociaux en italien ! Une fois que vous êtes sûr de ce que « destra » et « sinistra » signifient, changez votre GPS ! Réalisez ces opérations pour tous les appareils de la vie de tous les jours qui vous entourent. En les voyant quotidiennement, certains mots resteront ancrés dans votre esprit sans que vous ayez besoin de les apprendre.

Lorsque vous apprenez une langue, il est absolument nécessaire de commencer à parler, même avec des phrases simples. Plus on avance, plus il est nécessaire de mettre en pratique ses connaissances, c’est-à-dire d’entamer des conversations. C’est la raison pour laquelle, il est donc nécessaire à un moment donné de trouver un interlocuteur. Vous pouvez demander à vos amis : peut-être apprennent-ils l’italien. L’organisation de tandems linguistiques se répand de plus en plus : je t’apprends le français et tu m’apprends l’italien. De plus, certains cafés organisent de temps en temps des rencontres linguistiques : vous y rencontrerez probablement des italophones. En dernier recours, il vous reste à parler italien à un miroir. Peu d’espoir qu’il vous réponde, mais vous vous habituerez au son de votre propre voix en parlant une langue étrangère.

Inscrivez-vous à un cours de langue italienne

Inscrivez-vous à un cours d’italien pour parler italien avec un locuteur natif. Cela vous aidera certainement à comprendre les règles de base et nécessaires de la grammaire. Lorsque nous apprenons une langue, nous devons nous donner le droit de faire des erreurs. Ce n’est pas facile, et très souvent, se focaliser sur le fait d’éviter de faire des erreurs bloque notre expression orale. Au début, vous ferez des erreurs, mais sans cela, il n’y a pas d’apprentissage. Globalement, les personnes à qui vous essayerez de parler ne tiendront pas rigueur de vos erreurs. Au contraire, elles apprécieront votre effort de vous exprimer dans leur langue. Même s’ils commencent à vous corriger, ils le feront pour vous aider à vous améliorer.

Avec italki, vous avez le choix entre des cours de différents niveaux. De plus, nos cours sont enseignés par des locuteurs italophones expérimentés. Ces derniers vous aideront à vous habituer plus rapidement à la langue italienne. Peut-être même à surmonter votre barrière d’expression. En guise de conclusion, cela vaut réellement la peine de chercher un professeur d’italien qui propose des cours de conversation. N’hésitez plus et trouvez le cours d’italien qu’il vous faut ! Cet article vous a plu et vous souhaitez désormais apprendre l’italien ? Pourquoi ne pas poursuivre votre lecture et découvrez notre article intitulé : comment écrire les jours de la semaine en italien. Alors, bonne lecture et bonne chance ou devrions-nous dire en italien « In bocca al lupo » !

Related Posts