Comment améliorer sa prononciation du russe
Russe

Comment améliorer sa prononciation du russe

Avez-vous déjà rêvé de devenir astronaute ? Si c’est le cas, et qu’en plus, vous voulez apprendre le russe, vous êtes sur la bonne voie. Pourquoi ? Parce que le russe est la langue officielle de l’espace. En cas d’urgence, les astronautes reçoivent des instructions en russe. En effet, pour atteindre la Station spatiale internationale, il faut un Soyouz, un véhicule spatial russe. La prononciation du russe fait donc partie de la formation de tout astronaute débutant. Mais revenons sur Terre. Le russe est parlé dans les pays du monde entier, notamment dans les pays voisins de la Russie qui faisaient partie de l’ex-URSS. Poursuivez votre lecture pour découvrir nos astuces afin de perfectionner votre accent !

Le saviez-vous ?

La langue russe est parlée par 6 % de la population de l’UE (environ 30 millions de personnes). C’est également la septième langue la plus utilisée dans l’UE et la huitième dans le monde.

Qu’elle émerveille ou qu’elle effraye, la Russie ne laisse personne indifférent. Cette fascination vient en partie de ces chiffres à donner le tournis. De par sa grandeur bien entendu, c’est en effet de loin le plus grand pays du monde. Elle possède une superficie de 17 millions de kilomètres carrés, soit plus d’un neuvième de la surface terrestre. Elle est même plus grande que la planète Pluton ! Elle est adjacente à 14 pays et possède la plus longue ligne frontalière du monde. Il y a pas moins de neuf fuseaux horaires en Russie. L’ensemble du territoire est composé de 60 % de forêts (notamment la taïga). Il faut souligner que la moitié de cette forêt est complètement inhabitée.

Quelques anecdotes

apprendre le russe

Les anecdotes sur ce pays-continent ne manquent pas. Par exemple, la Russie a vendu l’Alaska aux États-Unis en 1867 pour 7,2 millions de dollars. La Place Rouge n’a rien à voir avec le communisme, mais est dérivée du mot krasnyi, qui signifiait autrefois  « beau ». 9 millions de passagers empruntent chaque jour le métro de Moscou. Il y a environ 11 millions de femmes de plus que d’hommes dans le pays ! Enfin, en Russie, le Nouvel An est célébré deux fois. Une fois, le 1er janvier et une autre fois, le 14 janvier, connu comme le nouvel an orthodoxe.

Au cours de nos leçons, vous entendrez des professeurs de russe natifs qui s’expriment clairement et dans le bon contexte. Bien prononcer le russe vous offre lapossibilité de communiquer avec plus de 275 millions de russophones dans le monde. Vous aurez donc beaucoup à gagner en apprenant à tenir une conversation en russe. Cela vous permettra de communiquer avec des personnes différentes à chaque fois que vous vous rendrez dans un pays russophone. Vous serez en mesure d’explorer des cultures différentes et de recueillir des expériences de voyage authentiques.

Les bases de la prononciation du russe

Comme souvent, il est important au cours de l’apprentissage d’une langue de mentionner son ABC. L’alphabet russe, ou alphabet cyrillique, se compose de 33 lettres :

  • 10 voyelles
  • 21 consonnes
  • 2 signes : ь doux et ъ dur

En russe, il est possible de placer les accents toniques sur différentes syllabes du mot. Cette mobilité peut changer le sens des mots ayant la même notation. En effet, une syllabe avec une voyelle accentuée est prononcée plus longuement et plus fortement. Notez que la syllabe, contenant la lettre ё, est toujours accentuée.

Prononciation des consonnes

Les consonnes ж, ш, ц sont dites « dures» tandis que les consonnes ч, щ doivent être prononcées doucement.

Avez vous entendu parler de la palatalisation ? C’est le phénomène qui se produit lorsque la partie médiane de notre langue touche le palais. En russe, on prononce les consonnes de deux manières différentes. En effet, les consonnes ж, ш, ц sont toujours dures tandis que les consonnes ч, щ sont dites molles. Ainsi, la palatalisation survient lorsque nous prononçons des consonnes molles, par exemple une consonnes suivie du signe mou Ь.

Les consonnes russes sont sonores (comme le V en français) ou sourdes (comme le F). Les consonnes sonores sont celles qui utilisent les vibrations des cordes vocales : par exemple Б, В, Г, Д, Ж, З. À l’inverse, parmi les consonnes sourdes on retrouve celles ci : П, Ф, К, Т, Ш, С.

Prononciation des voyelles

En russe, il existe une différence entre la prononciation des voyelles accentuées et non accentuées.

Les premières sont plus longues et plus claires, contrairement aux secondes plus courtes et donc moins claires. Dans ce cas, on parle ainsi de phénomène de réduction.

La voyelle russe « o » est prononcée comme dans « chocolat » uniquement lorsqu’elle se situe dans une syllabe accentuée. Dans la syllabe avant l’accent, nous la prononçons comme un « a ». En revanche, après l’accent, c’est un son court, similaire au « eu » dans « heureux ».

L’apprentissage du russe commence généralement par la première lettre de l’alphabet. La prononciation du « a » en russe est similaire au français. Voici des exemples de mots russes avec cette voyelle : ананас (ananas), aвокадо (avocat).

Comme en espagnol ou en polonais, sachez que les noms féminins se terminent souvent par cette voyelle. Citons par exemple девушка qui signifie « fille » ou парта pour « banc ».

Quelques techniques d’articulation

prononciation du russe

Maîtriser la prononciation correcte de la langue russe peut prendre des années et engendrer beaucoup de frustration devant le miroir.

Une fois que vous avez appris l’alphabet russe, vous pouvez passer au niveau supérieur et apprendre à lire le russe. Ce processus comporte quelques difficultés, mais avec un peu de volonté vous maîtriserez la lecture en un rien de temps. Sachez que les Russes prononcent chaque lettre d’un mot, à l’exception des deux lettres muettes Ъ et Ь. Contrairement au français, il suffit de lire chaque lettre affichée ! Facile non ?

Sans nul doute, l’apprentissage par la pratique est la méthode d’apprentissage la plus efficace. Pratiquez un peu de russe chaque jour et vous apprendrez à parler comme un locuteur natif une fois pour toutes !

 Привет = Bonjour

La première impression est extrêmement importante. Ne laissez personne vous dire le contraire. Si vous êtes capable de dire bonjour en russe, vos interactions s’en verront facilitées.

Как дела ? = Comment allez-vous ?

Une autre phrase agréable à garder à l’esprit et utilisable quotidiennement !

En pratique…

Pour bien apprendre le russe, il est nécessaire de parler régulièrement tout en poursuivant l’apprentissage de nouvelles notions.. Sinon, vous oublierez tout, comme la plupart de ce qu’on vous a enseigné à l’école. C’est pourquoi l’expression orale revêt une telle importance.

Établissez une routine de lecture. En d’autres termes, ne vous fatiguez pas à essayer de lire un gros volume d’un seul coup. Lisez plutôt par petits intervalles de temps réguliers, en faisant des pauses régulières. Il est beaucoup plus facile de lire dix minutes par jour que de tout remettre au week-end.

Trouvez votre auteur, journaliste ou blogueur russe préféré. En effet, s’il est important de lire une grande variété de textes, il est également utile de trouver votre style. Vous serez plus motivé à lire si vous appréciez ce que vous lisez.

Pensez aussi à la lecture à haute voix. Elle vous aidera à développer les muscles du visage et à vous habituer à la prononciation du russe. Si vous avez un ami russe qui veut vous écouter pendant que vous lisez, demandez-lui de vous corriger.

Parler russe présente d’énormes avantages

La capacité à parler russe augmente considérablement les chances de trouver un emploi et de se démarquer. Dans ce cas, vous aurez plus de chances d’obtenir un travail bien rémunéré ou une promotion dans un pays russophone.

Le fait d’être bilingue ou polyglotte accroît la matière grise dans le cerveau. Cela signifie que le fait de parler russe vous rend plus intelligent. Alors, qu’attendez-vous ?

La plupart des cours de russe standard commencent par l’apprentissage des règles de grammaire ennuyeuses et de concepts linguistiques complexes.

Il existe d’autres solutions pour apprendre le russe ! Chez italki, nous adoptons l’approche inverse. Nos linguistes prennent grand soin de vous apprendre à avoir de vraies conversations en russe dès que possible. Par conséquent, nous ne vous bombarderons pas de concepts complexes au début du cours. Notre philosophie consiste plutôt à vous engager dans une véritable conversation. Grâce à cette approche, vous pouvez mener votre première conversation en russe plus tôt que vous ne l’auriez imaginé. Apprendre le russe n’a jamais été aussi facile. C’est encourageant, non ?

Nos linguistes ont également identifié l’un des principaux secrets pour parler russe : écouter des russes natifs dans un cadre naturel. Notre cerveau attache plus d’importance aux informations que nous entendons. L’écoute est en effet une partie essentielle de l’apprentissage du russe avec italki. Vous assimilez sans effort la prononciation naturelle des mots de base en russe. La langue russe vous passionne ? Retrouvez notre article qui s’interroge sur la question suivante : combien y a-t-il de mots dans la langue russe ?

Related Posts