Comment apprendre les déclinaisons russes
Russe

Comment apprendre les déclinaisons russes

 

Vous les avez peut-être rencontrées au cours de l’apprentissage du latin au collège ou au lycée ? À moins que ce ne soit durant vos cours d’allemand ou d’une autre langue slave ? Inutile de vous le cacher, afin de maîtriser la langue russe, il vous faudra forcément passer par ces fameuses déclinaisons. Toutefois, sachez qu’elles ne sont ni plus ni moins que des cas cas grammaticaux. Selon le contexte, la morphologie du nom, de l’adjectif, ou du pronom sera différente. Pas d’inquiétude pour autant, personne n’attendra de vous que vous appreniez par cœur chaque cas ou chaque irrégularité. Connaître ces règles de grammaire est un procédé qui requiert du temps et de la patience. Alors, poursuivez votre lecture afin de découvrir comment apprendre les déclinaisons russes.

Comment apprendre les déclinaisons russes : mode d’emploi

Les déclinaisons sont présentes partout dans la langue russe. Sans elles, le russe perdrait son sens et son énoncé. Tout s’insère dans ce système de base des cas grammaticaux, appelés également « déclinaisons ». En effet, les noms, les adjectifs, les pronoms, les chiffres ou encore les noms propres sont déclinés. Seuls certains mots étrangers comme интервью (interview) ou такси (taxi) ne changent pas de forme. En raison de leurs terminaisons inhabituelles, ils ne peuvent pas être insérés dans ce système grammatical.

Si l’on veut parler couramment russe, il faudra connaître les terminaisons au singulier et au pluriel. Ainsi, pour apprendre le russe , vous n’aurez pas d’autre choix que de mémoriser simplement les différentes terminaisons. Cela peut sembler beaucoup au début mais l’apprentissage se fait graduellement. Une fois les terminaisons assimilées, le plus gros du travail est fait et le russe ne posera plus de problèmes majeurs. La structure grammaticale des déclinaisons est systématisée et applicable dans tous les domaines de la langue. En outre, après un temps relativement court, votre propre sens de la langue s’aiguisera. Vous sentirez par vous-même quelle déclinaison est juste et laquelle ne l’est pas. Enfin, si vous connaissez les déclinaisons en russe, l’apprentissage d’une autre langue slave devrait être un jeu d’enfant !

Les 6 déclinaisons en russe

En premier lieu, nous avons une bonne nouvelle, il n’y a que 6 déclinaisons en russe. Cela aurait pu être pire, le polonais par exemple en comprend 7 et ne parlons même pas du finnois qui en comprend 15 ! Découvrons tout de suite leur nom et comment apprendre les déclinaisons russes.

  • Le nominatif, qui identifie le sujet dans la phrase et répond à la question qui ? ou quoi ? (кто ? что ?)
  • Pour un complément de nom, pensez au génitif. Il répond à la question de qui ? ou de quoi ? (кого ? чего ?)
  • Un COI (complément d’objet indirect), sera lui au datif. Posez-vous la question qui ? ou à qui, à quoi ? (кому ? чему ?)
  • Un COD (complément d’objet direct) sera à l’accusatif. Répondez à la question qui ? ou quoi ? (кого ? что ?)
  • Un complément de moyen, on utilisera l’instrumental. Ce cas répond généralement aux questions avec quoi ?, avec qui ? ou quoi ?
  • Comme son nom l’indique, pour exprimerun complément de lieu, ce sera le locatif. Il ne se produit qu’en combinaison avec des prépositions.

Il est important d’ajouter que la langue russe comprend trois genres grammaticaux : le féminin, le masculin et le genre neutre. Le genre du nom peut généralement être reconnu par la terminaison.

De plus, une distinction est faite entre les noms animés et inanimés. Cependant, ces termes ne correspondent pas toujours à la division « vivant » et « sans vie ». Les noms animés comprennent notamment les personnes, les animaux ou les insectes. En revanche, les noms inanimés comprennent  entre autres les matériaux, les termes abstraits ou les plantes.

Si vous retenez déjà rien que ceci, vous serez souvent en mesure de saisir la logique derrière l’utilisation d’une déclinaison. Voyons désormais chaque cas en détail, avec exemples à l’appui.

Le nominatif (именительный)

apprendre le russe

Il s’agit de la forme de base des noms, celle que vous rencontrerez par exemple dans le dictionnaire. Les déclinaisons se forment sur la base du mot à la forme nominative. Autant dire que son importance est fondamentale. Ce n’est donc pas anodin si nous l’avons placé en premier dans la liste. Regardons ensemble deux exemples :

Эта девушка очень красивая. = Cette fille est très belle.

На столе лежит книга.  = Un livre est sur la table.

Grâce au tableau ci-dessous, il vous sera facile de deviner que les deux noms девушка et книга sont féminins. En effet, ils se terminent tous deux par la voyelle a. Ce tableau est la première étape pour l’apprentissage des déclinaisons russes.

 MasculinFémininNeutre
TerminaisonDureMolleDureMolleDureMolle
 Consonne, -й-a-o-e
ExemplesЖурнáл, музейРýбль, словарьГазéта, визаНедéля, фамилияВинó, яблокоМóре, кафе
TraductionMagazine, muséeRouble, dictionnaireJournal, visaSemaine, nom de familleVin, pommeMer, café

Les terminaisons dures et molles du nom au nominatif singulier.

Le génitif (родительный)

Ce deuxième cas possède différentes fonctions :

  • La possession, par exemple, платье девочки = la robe de la fille.
  • La négation, par exemple, Я не купи́л хлéба. = Je n’ai pas acheté de pain.
  • Une partie d’un objet, d’une personne, par exemple, дверь дома = porte de la maison.

De plus, le génitif s’utilise également avec les prépositions suivantes :

без = sans ; кроме = sauf ; около = à côté de ; после = après, etc.

Le datif (дательный)

Quand on parle du datif, on parle aussi du réceptacle de l’action. Cela signifie qu’on précise à qui l’action est destinée ou sur qui on s’oriente. Découvrons ci-dessous des exemples :

Он даёт книгу девочке = Il donne le livre à la fille.

Я еду к другу = Je vais chez mon ami.

Я дал кни́гу Бори́су. – J’ai donné le livre à Boris.

Il est également utilisé après certains verbes et prépositions.

L’accusatif (винительный)

Comme vu précédemment, vous pouvez souvent considérer l’accusatif comme notre COD.

Я вижу девушку. = Je vois une fille. (répondez à la question je vois qui ?)

Я хочу снять комнату. = Je voudrais louer une chambre. (répondez à la question je vois quoi ?)

Encore une fois, son utilisation peut aussi dépendre de la préposition utilisée. Nous ne souhaitons pas vous submerger d’informations pour le moment.

L’instrumental (творительный)

parler russe

De nouveau, beaucoup de cas d’utilisation de l’instrumental. Toutefois, retenons ces utilisations principales :

  • avec qui ou par qui quelque chose est fait. Exemple :

Это блюдо было приготовлено моей бабушкой = Ce plat a été préparé par ma grand-mère.

  • Domaine d’intérêt ou l’exercice d’une activité

Une des principales utilisations de l’instrumental se rencontre, avec les prépositions suivantes :

  • c = avec

Я люблю чай с сахаром = j’aime le thé avec du sucre.

Я иду в театр с другом = Je vais au théâtre avec un ami.

  • за = derrière

Ресторан за углом = restaurant au coin de la rue.

Le locatif (предложный)

Le locatif quant à lui n’est utilisé qu’avec des prépositions. C’est pourquoi vous pourrez être amené à entendre le terme de « prépositif » pour désigner ce cas. Voyons quelques unes des prépositions les plus courantes :

  • o = sur (à propos de)

Расскажи мне о твоей семье = Parlez-moi de votre famille.

  • на = sur (physiquement)

сидеть на стуле = assis sur la chaise

Кни́га на столé. = Le livre est sur la table

En guise de conclusion…

Vous n’avez Probablement n’avez-vous pas encore l’expérience des déclinaisons, que ce soit dans votre langue maternelle ou dans une autre langue étrangère ? Si ce n’est pas le cas, elles peuvent constituer l’un des défis les plus intimidants de tout apprentissage linguistique. Une idée reçue est de penser que les déclinaisons sont compliquées ou difficiles à apprendre. Comment apprendre les déclinaisons russes tout en gardant le plaisir de découvrir une nouvelle langue ? Sachez que toute difficulté que vous rencontrez est simplement due au fait qu’elles ne vous sont pas (encore !) familières. Cependant, il est vrai qu’elles requièrent une approche rigoureuse et des connaissances solides en matière de grammaire. Avec un peu de patience et une solide motivation, vous découvrirez que les déclinaisons russes sont loin d’être insurmontables !

Une des erreurs les plus répandues consiste à se focaliser uniquement sur sa langue maternelle. Lors de l’apprentissage des déclinaisons, la traduction littérale n’est pas la bonne approche.

Le secret réside dans la concentration sur l’apprentissage de la grammaire à partir de la langue (et non l’inverse). Utilisez cette approche simple et votre utilisation des déclinaisons deviendra naturelle. En effet, vous vous appuierez moins sur des tables et des règles de déclinaison artificielles. Vous deviendrez plus conscient de la façon dont vous vous sentez lorsque vous utilisez les déclinaisons correctement dans une conversation.

Les cours en ligne italki offerts par nos professeurs de russe vous aideront à assimiler plus rapidement les déclinaisons. Ils ont en effet toute l’expérience nécessaire pour vous faire comprendre sereinement les différentes utilisations des déclinaisons. Alors, n’hésitez plus et réservez dès à présent un cours de langue russe ! Cette lecture sur le thème des déclinaisons vous a plu ? Découvrez désormais notre article intitulé « 5 conseils pour réussir l’apprentissage du russe. »

Related Posts