Comment bien parler anglais en 30 jours
Anglais

Comment bien parler anglais en 30 jours

En dépit des difficultés que rencontrent certaines personnes, vous pouvez réussir à parler anglais en peu de temps. En effet, la langue de Shakespeare demeure l’une des langues les plus faciles à apprendre, malgré ses particularités. Ainsi, il n’est pas exclu de pouvoir parler anglais en 30 jours. Seulement, une résolution ferme et un plan d’action minutieux sont indispensables pour y parvenir. Alors, vous souhaitez apprendre l’anglais efficacement en 1 mois ? Cet article vous livre des astuces inédites pour vous mettre dans le bon état d’esprit et profiter de techniques originales.

Bien parler anglais : de quoi s’agit-il ?

Avant d’évoquer la démarche à suivre pour parler anglais en 30 jours, examinons le sens de « bien parler anglais ». De façon simplifiée, cela signifie s’exprimer avec cohérence et en respectant la grammaire anglaise. Cette compétence doit donc se traduire par votre capacité à vous faire comprendre de vos interlocuteurs.

Par conséquent, il ne s’agit pas nécessairement d’utiliser un registre de langue soutenu. Par exemple, un néophyte, commettant peu de fautes à l’oral, parle bien s’il reste cohérent et évite le registre familier. Cela s’applique à tous les locuteurs, du moment où ils emploient au moins le registre de langue courant.

Quelle variante d’anglais choisir ?

Quelle variante d’anglais choisir ?

Étant donné qu’il existe plusieurs variantes d’anglais, optez pour celle qui est la plus répandue dans votre région. En la matière, la variante du Royaume-Uni, qu’on retrouve en Europe, est celle que vous devez privilégier.

Il faut également examiner la question de l’accent, qui est un élément linguistique phare. Il n’est pas forcément nécessaire d’adopter absolument un accent anglo-saxon. Ainsi, veillez principalement à vous exprimer correctement et de façon intelligible sans trop de fixation sur l’accent. Cependant, copier un accent spécifique permet dans certains cas de mieux se faire comprendre ou de s’intégrer plus facilement dans la communauté.

Parler anglais en 30 jours : de la résolution, inévitablement

Certes, bien s’exprimer en anglais en 1 mois est un défi exaltant. Toutefois, le néophyte devra faire preuve d’une grande détermination. De toute évidence, sans réel engagement, vous aurez vraiment du mal à parler anglais. Vous vous demandez peut-être comment étudier la langue de Shakespeare dans ces conditions.

Ce n’est pas bien compliqué, il suffit de prendre en considération certains paramètres :

  • Pour commencer, soyez conscient de l’intérêt et de l’utilité d’apprendre la langue. La maîtrise de l’anglais est un sérieux atout pour l’accès à l’emploi, dans le monde des affaires, pour les études…
  • Aussi, reconnaître que, vous aussi, pouvez parvenir à vous exprimer en anglais, à l’instar d’innombrables locuteurs non natifs.
  • Naturellement, une discipline s’impose pour vous permettre d’atteindre vos objectifs.

Parler anglais au bout d’un mois : importante mise au point

Il faut relever que bien parler une langue en 30 jours n’est possible que pour les étudiants d’un certain niveau. Cela va sans dire que les débutants en anglais ont besoin de bien plus d’un mois pour pouvoir s’exprimer fluidement.

Loin d’être un motif de découragement pour les étudiants, cette précision vise à faire preuve de réalisme dans votre apprentissage. En effet, parler anglais en 1 mois est l’aboutissement d’un cheminement entamé des semaines, voire des mois à l’avance.

Étoffez davantage votre vocabulaire

Couramment, un vocabulaire consistant peut vous aider à parler la langue de Shakespeare confortablement. La beauté de l’expression réside aussi dans la variété des termes employés, du style, etc. Par conséquent, il est recommandé d’apprendre de nouveaux termes.

Cela dit, précisons qu’il faut privilégier les mots que vous êtes le plus susceptible d’employer régulièrement. Faut-il rappeler que la mémorisation des mots tous azimuts est contre-productive. Par exemple, étudier le lexique de l’aviation n’est pas vraiment utile pour un étudiant en lettres, pour des raisons évidentes. Aussi, cela s’observe par le fait que nous connaissons de nombreux termes que nous n’utilisons jamais ou presque.

De ce fait, concentrez-vous sur l’acquisition d’un vocabulaire pertinent, que vous étudiez l’anglais général, technique, professionnel.

Écoutez des conversations de locuteurs natifs

L’un des meilleurs moyens d’acquérir une bonne expression orale est d’écouter des anglophones natifs parler. Bien entendu, l’élève avancé possède déjà un vocabulaire conséquent pour pouvoir saisir ce que disent les locuteurs natifs.

L’intérêt de cette approche réside dans le fait que vous vous familiarisez avec l’accent des anglophones, leur manière de parler naturellement, etc. À force de les entendre échanger, vous captez des expressions que seuls les locuteurs de naissance emploient. Rappelez-vous que, en tant que non-anglophone, vous vous servez de votre langue maternelle pour comprendre l’anglais. De ce fait, de nombreuses traductions s’opèrent au passage, alourdissant et dénaturant parfois votre langage. Ainsi, en écoutant les natifs s’exprimer, vous pouvez apprendre des figures de style, des proverbes, etc., qui raffinent votre expression.

Indéniablement, les audios éducatifs pour étudiants d’Anglais constituent d’excellentes ressources pour accélérer le processus d’apprentissage. Toutefois, on s’attend à ce que l’apprenant avancé suive des contenus adaptés à son niveau. Par exemple, il peut s’agir :

  • D’enregistrements de cours d’anglais interactifs
  • De présentations académiques ou professionnelles
  • Des enregistrements de préparation aux entretiens d’embauche
  • Des sessions de questions et réponses sur des sujets donnés, etc.

Vérifiez vos bases en grammaire

Il est impossible de bien parler anglais sans connaissances basiques de la grammaire anglaise. Pour ce faire, voici des sujets indispensables à maîtriser :

  • L’usage des temps verbaux
  • L’étude des verbes irréguliers
  • La formation des phrases
  • Les parties du discours, etc.

À force de discipline et de concentration, l’élève sera capable de retenir la majorité des règles de grammaire nécessaires. La meilleure manière de les assimiler est de multiplier les exercices et de les mettre en pratique en parlant.

Participez à des séances d’art oratoire

En dehors de la nécessité de disposer d’un vocabulaire conséquent, il est important de pouvoir échanger avec d’autres personnes. C’est précisément à ce stade que certains blocages apparaissent : embarras, manque de confiance en soi, etc.

Afin de balayer ces obstacles, vous pouvez recourir aux sessions d’art oratoire. Recherchez dans votre entourage des locuteurs natifs ou bilingues avec qui échanger pour renforcer votre élocution et gagner en confiance. À titre d’inspiration, choisissez des thèmes à développer par chaque orateur devant votre auditoire. Il est probable que vous éprouviez des difficultés au début, mais ne vous découragez pas. Au fur et à mesure, vous serez en mesure de vous exprimer correctement et sereinement. Donc, il est important de ne pas céder à la timidité, d’éviter d’être arrogant, d’avoir soif d’excellence, etc.

De nombreux apprenants deviennent éloquents à l’issue de plusieurs séances d’art oratoire. Par conséquent, c’est une solution à ne pas négliger.

Jetez-vous à l’eau et parlez avec des anglophones

Jetez-vous à l’eau et parlez avec des anglophones

À présent, il faut faire le grand pas, puisque vous êtes déjà outillé en conséquence. Engagez des discussions avec des anglophones dans les milieux professionnel, académique, etc. Par exemple, si vous êtes étudiant, rejoignez le club d’anglais de l’université pour être amené à prendre régulièrement la parole. Ne soyez pas juste réactif, mais créez des occasions d’échanges instructifs avec des interlocuteurs d’âges divers.

Parlez avec des enfants, des adolescents, des adultes, etc. pour accélérer l’acquisition de la bonne expression verbale. Vous avez des collègues, des camarades anglophones ? Si c’est le cas, tirez profit de la situation en communiquant en anglais, même si votre interlocuteur parle aussi français.

Afin de parvenir à parler anglais en 30 jours, vous devez pratiquer l’expression orale au quotidien. Identifiez les opportunités de converser dans la langue de Shakespeare.

Optez pour l’assistance d’un enseignant qualifié

L’apprentissage de proximité reste la voie la plus efficace pour maîtriser une langue. En conséquence, faire appel à un professeur compétent est une excellente décision pour améliorer son langage. Cette démarche offre de nombreux avantages à l’apprenant, notamment :

  • Des enseignements de qualité
  • Un accompagnement personnalisé
  • Le privilège de converser avec un locuteur natif
  • La correction rapide des erreurs par l’enseignant
  • La possibilité de progresser rapidement

En définitive, retenons que parler la langue de Shakespeare en 1 mois implique de solides prérequis en grammaire, vocabulaire, etc. Autant que possible, l’étudiant motivé doit s’efforcer de s’exprimer en diverses situations, afin de cultiver sa fluidité orale. Afin d’accélérer la formation, le recours à un instructeur qualifié est une solution qui pourra porter des fruits.

Vous souhaitez améliorer votre niveau en anglais ? italki peut vous aider à atteindre cet objectif. Notre plateforme compte des milliers de professeurs enseignant plus de 150 langues triés sur le volet. Alors, pourquoi ne pas faire comme les millions d’élèves qui étudient les langues via notre site ou notre application ?

Parcourez les profils d’enseignants sur notre site puis choisissez votre professeur d’anglais. Pour vous faciliter la tâche, consultez les avis des autres utilisateurs. N’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement. Avec italki, découvrez comment apprendre l’anglais avec efficacité et sérénité depuis votre domicile, bureau, etc.