5 conseils pour réussir l’apprentissage du russe
Russe

5 conseils pour réussir l’apprentissage du russe

5 conseils pour réussir l’apprentissage du russe

En dépit de sa délicatesse, l’apprentissage du russe est une expérience qui attiretente de nombreux passionnés de langues. Il faut dire qu’une bonne méthode d’apprentissage du russe pourra vous aider à bien comprendre et parler cette langue. Par conséquent, vous devez avancer sans préjugés et éviter de céder au découragement. Vous souhaitez relever le défi d’apprendre le russe avec succès ? Retrouvez dans cet article 5 conseils efficaces pour vous permettre d’atteindre vos objectifs. Ces derniers s’articulent autour d’une démarche adaptée à vos besoins et un mental de conquérant.

1. Préalable majeur à l’apprentissage du russe : saisir l’importance de la langue étrangère

Même si on ne s’en rend pas toujours compte, toutes les langues comptent. LAlors, l’apprenant doit respecter toutes les langues, car elles permettent à plusieurs personnes de communiquer. Le russe n’est pas une exception à cette règle. L’apprenant doit donc respecter cette langue slave, comme il aimerait qu’on respecte la sienne.

On dénombre environ 300 millions de russophones dans le monde, dont plus de 50 % de locuteurs natifs. C’est dire les proportions que représente cette langue indo-européenne sur le plan mondial. Il sera difficile, voire impossible, pour un étudiant de langues d’apprendre une langue pour laquelle il n’a aucune considération. Armez-vous donc de tolérance pour pouvoir embrasser la diversité linguistique qui, après tout, constitue une richesse inestimable.

2. Définir les objectifs de vos études de russe

apprendre le russe Il est important de déterminer les raisons pour lesquelles vous voulez apprendre le russe. Il faut souligner que cet aspect n’est pas banal du tout. En effet, cet aspect est important pour la suite. Par exemple, cela pourrait influencer la durée de la formation, l’orientation des enseignements, etc. On apprend une nouvelle langue pour plusieurs raisons. Identifiez celle qui motive votre apprentissage du russe.

  • Apprendre le russe par amour de la langue. Il s’agit peut-être là de la raison principale qui pousse les gens à étudier une langue étrangère. Quoi qu’il en soit, il est pratiquement impossible d’apprendre une nouvelle langue si on la tient en aversion. Alors, à vous de déterminer si vous désirez apprendre le russe parce qu’il vous attire ou pour une autre raison.
  • Étudier le russe pour les affaires ou dans le cadre de son travail. C’est la voie que suivent de nombreuses personnes, et l’une des raisons majeures d’apprentissage de la langue russe. Par exemple, cela concerne ceux visant une carrière d’enseignant de russe ou de traducteur du russe vers le français. Par ailleurs, il peut s’agir d’employés devant étudier la langue pour travailler dans un environnement ou avec des clients russophones.
  • Se former en russe pour poursuivre ses études. Afin de poursuivre une formation prestigieuse, de nombreux étudiants issus d’horizons divers choisissent la Russie ou d’autres pays russophones. Si tel est votre cas, il existe un chemin bien tracé pour votre apprentissage, comme avec l’anglais, le français, etc.

Une fois ce point réglé, vous pourrez déterminer la méthode d’apprentissage du russe adéquate pour obtenir les résultats escomptés.

3. Suivre une démarche efficace

À l’instar de toutes les langues, le russe peut être maîtrisé par des locuteurs étrangers. Toutefois, employer une bonne méthodologie n’est pas une option pour pouvoir communiquer dans cette langue. Vous vous doutez bien qu’il n’existe pas de recette magique : on emploiera les moyens classiques pour étudier le russe. Étant donné que « l’apprentissage à l’enfant » s’avère très efficace, c’est celle que nous vous conseillons. Cela dit, il faudra faire des ajustements en fonction du niveau de l’apprenant.

Travailler votre écoute

L’écoute joue un rôle central dans l’apprentissage de toutes les langues. Au début, l’apprenant doit se familiariser avec les multiples termes et expressions qu’il entend. De fil en aiguille, ce dernier saisit et distingue le sens des mots en fonction de diverses situations. C’est le même cheminement que vous pourriez observer. Il faut relever que l’écoute sans image peut vous aider à mieux prêter l’oreille pour vous concentrer sur les paroles. Voici donc une sélection de ressources susceptibles de vous aider à renforcer votre écoute :

  • Les contenus audios didactiques en russe. Il existe de nombreuses ressources en ligne pour vous familiariser avec la prononciation russe. Par exemple, vous pouvez télécharger des cours audios sur la lecture de l’alphabet russe, des contes pour enfants, etc.
  • Les conversations des enfants russophones. Vous voulez apprendre en évitant l’embarras des discussions avec des adultes ? Alors, tournez-vous vers les tout petits. Approchez-vous de ces êtres innocents afin d’écouter leurs discussions. Progressivement, vous pourrez comprendre ce que disent les enfants, d’autant qu’ils emploient un vocabulaire basique, de quoi vous rassurer.

Regarder des vidéos en russe ou sous-titrées en russe

En regardant des vidéos en russe ou sous-titrées en russe, vous obtenez le bénéfice de l’écoute exclusive et des images. Par conséquent, il devient plus facile de mettre les mots dans leur contexte. En matière de contenus vidéos, il ne faut surtout pas vous disperser. Choisissez ce qui convient à chaque stade d’apprentissage. À titre d’illustration, voici des suggestions qui pourront faire l’affaire :

  • Les dessins animés (DA). En dehors de leur caractère amusant, les DA sont une source importante d’enseignements, tellement ils sont captivants. Recherchez les célèbres DA en français ou en anglais ayant été traduits ou sous-titrés en russe. Ainsi, commencez par les DA destinés aux enfants, car le vocabulaire y est plus accessible. Vu le nombre de mots que vous aurez emmagasiné, il vous sera moins difficile de comprendre les dessins animés.
  • Les documentaires. Très instructifs, ces programmes pourront vous aider à bien assimiler la langue que vous apprenez. En général, le débit du discours utilisé dans les documentaires est posé, permettant à l’auditeur de bien suivre les exposés. Par conséquent, n’hésitez pas à vous documenter à l’aide de ces ressources éducatives.
  • Les cours de langue enregistrés. À l’instar de l’anglais, du français, etc., le russe peut s’enseigner au moyen de vidéos didactiques. Par exemple, vous pourrez découvrir comment mener une conversation basique, l’orthographe de certains mots communs en russe, etc.

Converser assez     

parler russe Afin d’asseoir les connaissances que vous avez acquises jusqu’ici, il est important de converser autant que vous pouvez. Étant donné que le russe est considéré parmi les langues les plus difficiles à apprendre, vous devrez vraiment vous appliquer. Pour vous orienter, voici quelques pistes à considérer :

  • Converser avec les enfants russophones. À présent que vous pouvez reproduire des paroles et en former vous-même, exercez-vous avec les tout petits. En discutant avec eux, vous parviendrez à communiquer avec eux dans leur langue et sans complexe. En effet, s’entretenir avec les plus jeunes vous évite l’embarras que vous pourriez ressentir au milieu de locuteurs avancés.
  • Adonnez-vous sérieusement à la lecture, en particulier auxdes dialogues, afin de travailler votre expression verbale. N’hésitez pas à lire à haute voix, pour reproduire des situations de communication avec un ou plusieurs interlocuteurs.
  • Échanger avec un correspondant russophone. En principe, des discussions régulières avec un locuteur natif peuvent favoriser votre apprentissage de la langue.

Bien apprendre la grammaire

La grammaire jouant un rôle central dans l’étude de toute langue, il est impératif pour tout apprenant de s’y familiariser. Au minimum, il faudra acquérir les fondamentaux, qui vous permettront de vous exprimer correctement à l’écrit et à l’oral.

4. Faire preuve d’assiduité

Cela est bien beau de mener des actions de nature favorables à votre projet d’instruction. Cependant, il faut mettre l’accent sur l’état d’esprit qui doit vous caractériser. Comme c’est le cas avec toutes les langues, l’étude du russe requiert de l’assiduité. En conséquence, vous devez veiller à maintenir un certain rythme tout au long de votre parcours. Cela va sans dire que la discipline est inévitable lorsque vous voulez éviter de perdre votre temps et vos efforts.

Seuls les apprenants réguliers pourront réaliser des performances de haut vol et réussir à apprendre le russe. Alors, ne vous précipitez pas et ne minimisez pas la tâche qui vous attend. Pour vous simplifier la tâche, dressez un programme d’étude léger, mais rigoureux.

5. Faire preuvemontre d’humilité

Vu qu’il s’engage sur le chemin du savoir, l’apprenant doit être humble en toute chose. Il ne doit jamais se considérer comme trop « savant » pour continuer à se former. Dès lors, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de personnes plus instruites que vous. Après tout, l’Homme ne possède pas la science infuse.

Dans le but d’accompagner les élèves de langue issus d’horizons divers, italki propose des cours de en plus de 150 langues. Plébiscitée par de nombreux utilisateurs, notre plateforme est résolue à vous donner satisfaction.

Fort de ce qui précède, il est de bon ton de vous faire assister par un enseignant qualifié. Par exemple, un novice gagnerait à recourir à un professeur de russe pour apprendre comment apprendre les déclinaisons russes.

Related Posts