Dix conseils de professeurs pour apprendre le japonais
Japonais

Dix conseils de professeurs pour apprendre le japonais

Certains pourraient se demander au juste pourquoi apprendre le japonais. En raison de son dynamisme, sa culture riche, son rayonnement à l’échelle mondiale, le Japon attire l’attention de nombreux étrangers. Fascinées par cette nation, de nombreuses personnes s’engagent à apprendre le japonais. Pour réussir leur formation, les apprenants ont besoin de plus d’un conseil pour apprendre le japonais. Afin de vous guider, cet article met en lumière 10 moyens efficaces pour vous simplifier la tâche. Nous espérons que vous tirerez votre épingle du jeu à l’issue de ce tour d’horizon.

1er conseil pour apprendre le japonais : faire preuve de motivation

Afin de vous investir comme il se doit, vous devriez d’abord savoir pourquoi apprendre le japonais. Cela vous permettra de fixer des objectifs raisonnables et d’adopter une bonne méthode d’apprentissage.

En général, on apprend une langue étrangère pour l’une ou l’ensemble de ces raisons :

  • Par amour de la culture du pays. En raison de leur passion pour la culture nippone, de nombreuses personnes se lancent dans l’apprentissage du japonais.
  • Pour les affaires et le travail. Naturellement, il peut être nécessaire d’apprendre la langue nippone dans le cadre d’une collaboration professionnelle ou des affaires.
  • Pour les études. De nombreux étudiants vont à l’assaut de formations prestigieuses dans le pays du soleil levant. Par conséquent, ces derniers doivent apprendre la langue locale pour s’intégrer dans leur pays d’accueil.
  • Pour des raisons diplomatiques. La fonction diplomatique d’un étranger peut nécessiter que ce dernier parle le japonais. Ainsi, l’étude de cette langue s’avère une démarche naturelle pour la personne concernée.

En principe, si votre motivation à apprendre la langue japonaise est réelle, vous ferez preuve de résolution malgré les difficultés.

2e conseil : se familiariser avec la culture japonaise

2e conseil : se familiariser avec la culture japonaise

On conçoit mal comment on pourrait apprendre le japonais sans explorer certains aspects de la culture nippone. L’une des délicatesses liées à l’apprentissage de cette langue s’explique par un élément culturel. Ainsi, le langage allusif, subtil est un trait classique dans la tradition japonaise. Par exemple, l’expression verbale de l’amour est un sujet sensible, lié à la culture, qu’il faut savoir utiliser.

Les Japonais sont des personnes réservées, affichant une certaine pudeur quant à l’expression de certains sentiments. Par conséquent, se familiariser avec leurs usages et coutumes peut vraiment vous aider à étudier leur langue.

3e conseil : apprendre le système d’écriture japonais

Sans surprise, le japonais est considéré parmi les langues les plus difficiles à apprendre. Cela est dû à plusieurs paramètres. Premièrement, la langue nippone est très différente des langues occidentales à plusieurs égards. Par exemple, il n’existe pas d’alphabet comme en français. Au contraire, on parle de système scriptural, qui comprend les Hiragana, les Katakana et les Kanji.

Les Hiragana et les Katakana regroupent un ensemble de syllabaires permettant de représenter respectivement les mots japonais et étrangers. Quant aux Kanji, ce sont des symboles logographiques issus du chinois, qu’on emploie également pour écrire des mots en japonais.

Étant donné la délicatesse du système scriptural nippon, il est important de vous faire assister par un locuteur de japonais avancé. Ainsi, vous pourrez apprendre la prononciation exacte des différents symboles de la langue nippone pour partir sur de bonnes bases.

4e conseil : lire autant que possible

Cet exercice de longue haleine est très déterminant pour votre apprentissage du japonais. En effet, vous avez besoin de mots pour vous exprimer dans différents contextes. Il est important de maîtriser de nombreux termes, en mettant l’accent sur ceux que les Japonais utilisent le plus. Dans cet ordre d’idée, nous vous suggérons de commencer par des livres pour enfants, qui traitent de sujets du quotidien. Il s’agit notamment des contenus relatifs à la famille, la maison, l’école, etc.

Par ailleurs, lisez les journaux, les notices d’appareils, etc. N’hésitez pas à consulter votre dictionnaire pour apprendre de nouveaux mots.

Au cas où vous auriez encore des difficultés à lire, optez pour les livres audio. Ces ressources vous seront probablement d’une grande aide.

5e conseil : s’en tenir à quelques manuels 

Dans le but de vous éviter la dispersion en apprenant le japonais, focalisez-vous sur quelques documents. Au stade     de débutant, choisissez un ou deux livres pour vous construire une base en japonais. L’usage de nombreuses ressources peut parfois embrouiller l’apprenant. Par conséquent, nous ne recommandons pas ce procédé aux novices.

Cela dit, les étudiants avancés peuvent approfondir leurs connaissances sans risque majeur de se perdre. Pour le choix des manuels indiqués, vous pouvez consulter un enseignant, un élève possédant un niveau supérieur, etc. Optez pour le manuel qui vous est facile à comprendre, pour éviter de manquer les fondamentaux.

6e conseil : faire preuve de curiosité

En matière de langue, la curiosité est une caractéristique des apprenants sérieux. Pour bien apprendre le japonais, vous devez être assez curieux. Cela implique que vous devrez tendre l’oreille pour capter de nouveaux mots et vous renseigner sur leur sens. Faites comme les enfants, lorsqu’ils cherchent à comprendre tout ce qui se passe autour d’eux. Par exemple, si vous entendez le même mot dans des contextes différents, cherchez à connaître son sens en demandant. Ou en consultant un dictionnaire approprié.

En outre, pensez à prendre des notes, pour vous rappeler les termes à vérifier plus tard, relever les explications, etc. Rassurez-vous qu’aucune zone d’ombre ne persiste. Si cela est impossible, réduisez les doutes au minimum. Sollicitez l’aide de ceux qui peuvent aider dans votre entourage : famille, amis, camarades, etc.

7e conseil : éviter de traduire systématiquement dans votre langue maternelle

Il est quasiment inévitable d’apprendre une langue étrangère sans la traduire en notre langue maternelle. Toutefois, nous pouvons limiter cette pratique dans l’optique de renforcer nos capacités dans la nouvelle langue. Afin d’y parvenir, il faudra étoffer son vocabulaire de manière à pouvoir saisir les explications en japonais. Cette démarche est plus simple avec les mots basiques, car d’autres termes simples sont employés pour les expliquer.

Alors, efforcez-vous de recourir le moins possible à la langue première. Cela vous permettra de remuer les méninges aux fins de comprendre les messages comme un Japonais. À cet effet, vous pouvez vous procurer un dictionnaire de poche exclusivement en japonais.

8e conseil : se fondre dans un environnement japonophone 

Y a-t-il des Japonais dans votre quartier, votre établissement, ou à votre lieu de travail ? Si oui, vous pourrez en profiter pour apprendre leur langue. Il ne faut pas oublier que vous devez être méticuleux en ce qui concerne leur culture. Si au début vous êtes incapable de parler, soyez attentif. Au fur et à mesure, vous pourrez mieux capter leurs paroles et converser avec eux.

Les enfants sont les plus indiqués pour commencer avec les conversations, vu que leur langage est très accessible. Surtout, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de ces derniers, qui peuvent être d’une utilité sous-estimée.

9e conseil : apprenez avec un correspondant en échange de services 

9e conseil : apprenez avec un correspondant en échange de services 

Si vous ne parvenez pas à trouver de Japonais dans votre entourage, utilisez la méthode de  correspondance avec un natif. Dans ce cas de figure, vous faites un échange de services. Ainsi, vous enseignez une langue étrangère au correspondant nippon contre l’apprentissage du japonais. Par exemple, vous pouvez enseigner une de ces langues : français, anglais, espagnol, allemand, etc. Alors, choisissez la langue que vous maitrisez afin d’être le plus utile à votre correspondant.

10e conseil : faire appel à un enseignant qualifié pour un suivi personnalisé

Ce conseil pour apprendre le japonais est probablement l’un des meilleurs qui soient. Si vous avez pu étudier une langue étrangère méthodiquement, l’intervention d’un professeur y est pour quelque chose. De ce fait, nous recommandons vivement aux apprenants de capitaliser sur cette démarche.

Un enseignant de japonais est un professionnel qui pourra adapter votre formation en fonction de votre profil. Cela constitue un grand avantage, car le professeur vous épargnera la dispersion et pourra bien suivre vos progrès de près. En outre, il pourra vous conseiller quant à la documentation appropriée pour vos études de japonais. Vous aurez en lui un interlocuteur de choix pour répondre à vos préoccupations.

En définitive, vous vous rendez compte qu’il existe plusieurs pistes pour étudier le japonais. Cependant, nous vous recommandons vivement de solliciter un enseignant pour vous encadrer en tenant compte des subtilités de la langue.

Vous désirez apprendre la langue du pays du soleil levant ? Alors, que diriez-vous de faire confiance à italki pour vous tenir la main ? Notre plateforme compte des milliers d’utilisateurs étudiant plus de 150 langues.

Avec l’aide d’un professeur de japonais, vous pourrez apprendre la langue avec efficacité et sérénité. Ce dernier pourra vous aider à estimer combien de temps pour apprendre le japonais il faut, en fonction de votre évolution.

Related Posts