Les moyens les plus efficaces pour écrire en japonais
Japonais

Les moyens les plus efficaces pour écrire en japonais

Il est impossible de deviner comment écrire son prénom en japonais si on ne connaît pas cette langue. Il faut dire que son système d’écriture n’a rien à voir avec l’alphabet français ou anglais. Classé parmi les 20 langues les plus parlées au monde, le japonais figure parmi les plus difficiles à apprendre. Par conséquent, pour écrire en japonais, il faut étudier la langue. Par ailleurs, certains aspects culturels donnent envie d’apprendre le japonais (pudeur, honneur, calligraphie, etc.). Alors, vous aussi aimeriez savoir comment écrire en japonais ? Retrouvez dans cet article quelques ingrédients efficaces pour y parvenir.

Apprenez les systèmes d’écriture japonais

Les nouveaux apprenants trouvent le japonais un peu complexe parce que cette langue possède 3 systèmes d’écriture différents. Tout d’abord, nous avons les hiragana, puis les katakana, et les kanji. Vous ne pouvez pas écrire en japonais sans maîtriser ces ensembles.

1. Les hiragana

Les hiragana sont un ensemble de caractères ou de symboles appelés syllabaire. Ils servent à former des mots et phrases issus de la langue nippone. Aussi, ils se forment par abréviation des kanji homophones. Leur rôle est de transcrire le japonais sans difficulté. Ainsi, chaque hiragana représente une syllabe.

Le but principal des hiragana est de noter la grammaire japonaise, c’est-à-dire les particules, les préfixes et les suffixes. Les terminaisons des verbes, des noms et des adjectifs ne sont pas en reste.

Le tableau suivant illustre les 32 hiragana les plus utilisés. Notons qu’au départ, il existe 46 syllabes. À ces syllabes viennent s’ajouter des combinaisons de kana pour retranscrire tout le japonais. Par exemple, nous avons しゅ, qui se lit « shu ».

aiueo
kakikukeko
sashisuseso
tachitsuteto
naninuneno
hahifuheho
mamimumemo
  
ya yu yo
rarirurero
   
wa   wo
ひらがな
nHiragana

2-Les katakana

À l’instar des hiragana, les katakana sont des syllabes utilisées pour transcrire les mots d’origine étrangère. À titre d’illustration, ミルク (miruku), signifiant lait, vient de l’anglais milk. Dans le tableau ci-dessous, vous verrez les 46 katakana les plus utilisés en japonais, ainsi que leur prononciation phonétique.

a i u e o
ka ki ku ke ko
sa shi su se so
ta chi tsu te to
na ni nu ne no
ha hi fu he ho

3-Les kanji

3-Les kanji

Le kanji est le deuxième moyen d’écriture le plus utilisé en japonais. De même, ce système d’écriture est constitué des caractères issus du chinois vers le Ve siècle. Si bien que le kanji est constitué de signes ayant chacun une signification et correspondant à un mot précis.

Ainsi, de nombreux caractères peuvent être souvent associés pour donner naissance à un nouveau mot. Vous aurez par exemple la fusion des mots « voiture » et « électricité » qui donne naissance au mot « train ». Le tableau suivant récapitule les 20 premiers kanji.

KanjiSignificationOn’yomi
unichi, itsu
deuxni, ji
troissan
quatreshi
cinqgo
sixroku
septshichi
huithachi
neufku, kyū
dix
centhyaku
millesen
en haut, au-dessus
en bas, en dessouska, ge
à gauchesa
droiteu, yū
intérieur, milieuchū, jū
granddai, tai
petitshō
mois, lunegatsu, getsu

Peut-être vous demandez-vous combien de temps il faut pour étudier ces caractères. Pour maîtriser tous ces symboles, vous devez être très concentré, assidu, etc. En principe, vous pourrez commencer à écrire en japonais au bout de quelques mois.

Cernez les différences fondamentales entre les hiragana, les katakana et les kanji

Afin d’apprendre comment écrire en japonais, il faut pouvoir différencier les 3 techniques scripturales évoquées. Cela vous évite la confusion et le mélange dans vos textes.

Pour commencer, les systèmes hiragana et katakana sont des syllabaires à la base. L’unique différence est qu’on utilise les katakana pour orthographier les mots des autres langues. Le plus souvent, il s’agit de l’anglais. Par exemple, le mot « milk », qui veut dire lait, s’écrit ミルク et se lit miruku en japonais. Ce mot est l’association de 3 katakana : (mi), (ru) et (ku).

Comme nous l’avons dit précédemment, les kanji sont des symboles provenant du chinois. En revanche, les hiragana et les katakana sont des syllabes.

Par ailleurs, relevons que les kanji ne sont pas des mots ordinaires, mais des polysémies (mots ayant plusieurs sens). Par exemple, le terme signifie rencontrer, se réunir, occasion, compréhension ou compter, selon le contexte.

Comment écrire en japonais : adoptez une méthodologie adéquate

Puisque vous comprenez déjà les 3 systèmes d’écriture japonais, voici comment écrire en japonais par des moyens efficaces.

Commencer par les hiragana

Les textes en japonais sont généralement constitués en grande partie de hiragana. En conséquence, la maîtrise de la rédaction en langue nippone débute par l’apprentissage de ce syllabaire.

Pour maîtriser le hiragana, vous devez commencer par la lecture. Cela vous aide à vous familiariser avec les 46 sons primaires japonais. Ensuite, vous devez enchaîner avec les combinaisons des kana. Cela vous outillera pour la transcription des mots en japonais. Vous pouvez consacrer une semaine ou moins à cette étape. En effet, tout dépendra de votre rapidité à vous adapter.

Pour continuer, passez à l’écriture proprement dite. D’ici là, entraînez-vous de prime abord à écrire les voyelles. Prenez une feuille et exercez-vous à former les 5 voyelles en utilisant les pointillés pour un début. Par exemple, nous avons vu que « a » en japonais s’écrit . Comme en français, servez-vous des pointillés pour reproduire cette lettre. Du moment où vous appliquez cette stratégie normalement, vous pourrez maîtriser les hiragana en quelques jours.

Poursuivez avec les katakana et enfin les kanji

Pour apprendre comment écrire son prénom en japonais, ce sont les katakana dont on a besoin. De la même façon que vous aurez appris les hiragana, vous pourrez mémoriser ces deux autres systèmes. Voici quelques astuces supplémentaires que vous pourriez mettre en pratique.

Dès que vous parvenez à lire et reproduire les caractères katakana, entraînez-vous à écrire les mots formés à partir de ce syllabaire. Ensuite, essayez de former des phrases simples et courtes, tout en vérifiant l’orthographe des caractères.

Vu que les kanji correspondent directement à des mots, leur apprentissage va s’appesantir sur leur mémorisation. Dans cet esprit, prenez aussi connaissance des différents sens des mots pour faciliter votre compréhension de la langue.

Sollicitez un enseignant expérimenté sur italki

Sollicitez un enseignant expérimenté sur italki

Vous pouvez apprendre comment écrire en japonais vous-même, mais cela vous prendra du temps, sans parler d’éventuelles difficultés. Dans l’optique de simplifier et raccourcir votre apprentissage, faire appel à un enseignant rompu à la tâche. Ainsi, vous pourrez suivre une formation bien structurée et très accessible.

De plus, cet instructeur pourra entre autres enseigner à l’apprenant comment écrire son prénom en japonais. Il pourra tester son élève par des dictées, des exercices divers, le suivre de bout en bout, etc.

Cela dit, il peut est difficile de trouver un enseignant de japonais dans votre localité. Par conséquent, il faut rechercher des solutions en ligne.

L’expérience e-learning a fait ses preuves, pour qu’on n’en profite pas. Justement, notre plateforme offre la possibilité aux amoureux de langues d’apprendre plus de 150 langues aux mains de professeurs qualifiés. italki compte des milliers d’apprenants issus d’horizons divers. Vous avez des questions en relation à nos prestations ? Alors, n’hésitez pas à nous écrire.

Aussi, nous mettons à votre disposition un blog fourni, traitant de sujets divers dignes d’intérêt. Puisqu’il s’agit de la langue nippone, savez-vous combien de temps pour apprendre le japonais ?

En définitive, vous remarquez qu’il est possible d’étudier comment écrire en japonais en déployant une stratégie appropriée. Tout d’abord, vous devez maîtriser les 3 systèmes d’écriture et pouvoir les distinguer. Également, il faudra apprendre à calligraphier les caractères à l’aide de pointillés. N’oubliez pas de réviser régulièrement pour mémoriser la prononciation des caractères et leur orthographe. Souvenez-vous également qu’un professeur de japonais compétent pourra véritablement vous tenir la main. Donc, n’hésitez pas à faire le bon choix.

Related Posts