Quels sont les mots à diphtongue en espagnol ?
Espagnol

Quels sont les mots à diphtongue en espagnol ?

Le début d’apprentissage d’une langue peut paraître difficile, car il y a beaucoup de choses à apprendre et à retenir. Aux côtés de la conjugaison et de la prononciation, les règles de grammaire sont l’un des piliers de l’apprentissage. Surtout lorsqu’on apprend à parler espagnol. Puisque la langue possède des règles de grammaire pouvant être difficiles à maîtriser pour un francophone. Apprendre l’espagnol consiste à bien maîtriser l’alphabet et sa prononciation. Et plus particulièrement les voyelles et une notion importante de la grammaire : la diphtongue. Rassurez-vous, grâce à cet article, vous saurez tout sur cette subtilité grammaticale.

L’alphabet espagnol

Avant de vous énoncer quels sont les mots à diphtongue en espagnol, il est important de bien connaître l’alphabet espagnol et les quelques particularités et sons spécifiques à la langue. Puisque la diphtongue concerne avant tout la prononciation particulière des voyelles espagnoles, faisons un petit rappel sur certaines caractéristiques de l’alphabet espagnol.

Premièrement, seules 4 consonnes peuvent être doublées (alors qu’en français, cela concerne 14 consonnes). Il s’agit des lettres C, R, L et N. Lorsque ces consonnes sont doublées pour former un son, on parle de digrammes : CC, RR, LL et NN. Par exemple, en français, le digramme le plus courant est “PH” pour transcrire le son “F”. C’est l’association de deux lettres pour former un son. Veuillez noter que pour parler espagnol correctement, vous devez toujours prononcer les digrammes qu’on retrouve dans les mots espagnols suivants :

  • aCCión (action), goRRA (casquette), LLuvia (pluie) et iNNovación (innovation).

Deuxièmement, certains sons spécifiques à l’alphabet espagnol doivent être maîtrisés par un néophyte afin de mieux comprendre certaines règles grammaticales. Dès lors, entraînez-vous à prononcer les lettres suivantes :

  • Le “U” se prononce comme “OU”.
  • Le “E” ne se prononce pas “EUH” comme en français. Il se prononce de la manière suivante “É”. Puis, le “E” muet n’existe pas non plus.
  • Lorsque “Z” et “C” sont suivis par les voyelles “E” et “I”, ces consonnes se prononcent comme le ‘TH” en anglais, sans faire de bruit.
  • “CH” se prononce comme “TCH”.
  • Le “Ñ” est l’équivalent de notre “GN” en français.
  • Le “LL” se prononce comme “YE”.
  • Et enfin, il faut rouler les “R” et “RR”.

Les voyelles espagnoles

Les voyelles espagnoles

De manière générale, la prononciation des voyelles est nettement plus courte en espagnol. Les 5 voyelles : A, E, I, O et U ne possèdent qu’une seule prononciation, contrairement aux voyelles françaises. Effectivement, en français, on ne prononce pas de la même manière le “EU” dans “JEU” et “J’ai EU”. Dès lors, pour parler l’espagnol correctement, vous devez savoir que :

  • La voyelle  “A” est toujours prononcée comme le “A” dans “chAt”.
  • Comme nous l’avons vu plus tôt, la voyelle “E” est toujours prononcée comme le “É” dans “marchÉ”.
  • La voyelle “U” est toujours prononcée comme le “OU” dans “bijou”.
  • La voyelle “I” se prononce de la même manière que le “’I” dans “vivre”.
  • La voyelle “O” se prononce de la même manière que le “O” dans “loto”.

Une des particularités de la langue espagnole réside donc dans la combinaison de ses voyelles. L’espagnol distingue les voyelles fortes des voyelles faibles. Les voyelles fortes (ou ouvertes) sont : A, E et O. Et puis les voyelles faibles (ou fermées) sont : I et U.  Et dans la langue espagnole, il est fréquent de retrouver une voyelle forte associée à une voyelle faible ou deux voyelles faibles associées ensemble. C’est ce qu’on appelle diphtongue. Les deux combinaisons forment une seule syllabe. Pour mieux illustrer nos propos, nous verrons par la suite une définition précise de la diphtongue et quels sont les mots à diphtongue en espagnol.

Avant cela, veuillez noter que la combinaison de deux voyelles fortes existe également. Toutefois, il faut prononcer les deux voyelles séparément comme deux syllabes distinctes. Ainsi, la combinaison de deux voyelles fortes ne peut pas former de diphtongue. Par exemple, le mot CREATIVO (créatif) doit se prononcer de la manière suivante : CRE / A / TI / VO.

Qu’est-ce qu’est une diphtongue espagnole ?

Maintenant que vous connaissez bien les règles de prononciation de l’alphabet et plus particulièrement des voyelles espagnoles nous pouvons nous pencher sur la diphtongue. Cette subtilité grammaticale propre à la langue espagnole consiste à combiner les sons de deux voyelles en une seule syllabe afin de n’émettre qu’un seul son. Comme nous l’avons évoqué plus haut, une diphtongue se forme à partir de la combinaison d’une voyelle forte et d’une voyelle faible mais aussi à partir de deux voyelles faibles. En d’autres termes, les voyelles doivent être prononcées ensemble et non séparément.

Voici quelques exemples de prononciation de diphtongues espagnoles :

  • La diphtongue “AI” ou “AY” dont la prononciation se rapproche du son “AILLE” en français.
  • La diphtongue “EI” ou “EY” dont la prononciation se rapproche du son “EILLE” en français.
  • La diphtongue “OI” ou “OY” dont la prononciation se rapproche du son “OILLE” en français.
  • La diphtongue “UI” ou “UY” dont la prononciation se rapproche du mot  “OUI” en français.
  • La diphtongue “IA” dont la prononciation se rapproche du mot “PIANO” en français.
  • La diphtongue “IE” dont la prononciation se rapproche du mot “PIED” en français.
  • La diphtongue “IO” dont la prononciation se rapproche du son “IO” en français.
  • La diphtongue “IU” dont la prononciation se rapproche du son “IOU” en français.
  • La diphtongue “AU” dont la prononciation se rapproche du son “AOU en français.
  • La  diphtongue “EU” dont la prononciation se rapproche du son “ÉOU” en français.
  • La diphtongue “UA” dont la prononciation se rapproche du son “OUA” en français.
  • La  diphtongue “UE” dont la prononciation se rapproche du son “OUÉ” en français.
  • La diphtongue “UO” dont la prononciation se rapproche du son “OUO” en français.

Quels sont les mots à diphtongue en espagnol ? À présent, il vous sera très utile de connaître l’utilité de la diphtongue dans les mots espagnols. Tout d’abord, la diphtongue permet d’adoucir la prononciation de certains mots en plaçant une voyelle faible avant une voyelle forte. En d’autres termes, le I et le U permettent de donner une bonne sonorité à certains mots espagnols. Entraînez-vous à prononcer les mots à diphtongue suivants : bueno (bien), cuando (quand), fuera (dehors), cielo (ciel). Comme vous pouvez le constater, dans ces mots à diphtongue, on retrouve la combinaison d’une voyelle faible avec une voyelle forte.

Pour parler espagnol correctement, vous ne devez pas non plus oublier l’accent tonique qui porte sur la voyelle forte. Il s’agit de distinguer cette voyelle forte en accentuant le volume de la voix. Dans la langue espagnole, les accents toniques sont courants, puisqu’ils structurent les phrases et donnent du rythme à la langue. Par exemple, avec le mot buEno, l’accent tonique porte sur le E (voyelle forte). Lorsque l’accent tonique est nécessaire, vous retrouverez toujours un accent sur la voyelle forte. C’est le cas pour le mot canción (chanson). De plus, avec la combinaison de deux voyelles faibles, il faut accentuer la dernière voyelle à l’oral (sans les séparer, bien sûr). Par exemple : ciudad (ville) ou destruir (détruire).

Les verbes irréguliers

Les verbes irréguliers

Les mots à diphtongue en espagnol sont également très présents dans la conjugaison des verbes irréguliers, c’est même l’une des plus grandes difficultés de la langue. Puisque le radical de certains verbes se voit être modifié selon le temps et la personne, une voyelle est ajoutée en plus, formant ainsi une diphtongue, afin d’adoucir la sonorité du verbe conjugué. Pour illustrer nos propos, prenons l’exemple du verbe pensar (penser) et étudions sa conjugaison au présent de l’indicatif.

PENSAR YO PIENSO TÚ PIENSAS EL/ELLA/USTED PIENSA NOSOTROS/NOSOTRAS  PENSAMOS VOSOTROS/ VOSOTRAS PENSÁIS ELLOS/ELLAS/USTEDES PIENSAN

Grâce à cet exemple, on peut voir que la lettre E s’est transformée à la 1ère, 2e, 3e personne du singulier. Et à la 3e personne du pluriel en la diphtongue “IE”, dans le but de garder une bonne sonorité. Avec la diphtongue, l’accent tonique peut se porter plus facilement sur la terminaison. Par exemple, il est plus facile d’accentuer le “O” de PIENSO que de PENSO. Pour PENSAMOS et PENSÁIS, il est facile d’accentuer le “A”, donc il n’y a pas besoin de diphtongue dans le radical.

Ainsi, il est important pour un apprenant de connaître les verbes irréguliers qui changent de radical dans leur forme conjuguée. On parle même de “diphtongaison” pour désigner cette règle de grammaire. La modification affecte seulement le radical et non la terminaison du verbe. Et puis, elle n’apparaît qu’au présent de l’indicatif, du subjonctif et de l’impératif. Il existe deux formes de diphtongue : celle en E qui devient IE (voir la conjugaison du verbe pensar). Et celle en O qui devient UE : DORMIR (dormir) devient DUERMO (je dors).

Voilà, à présent vous savez quels sont les mots à diphtongue en espagnol. Et vous êtes capable de prononcer correctement les voyelles et diphtongues tout en pensant bien à l’accent tonique. Bien sûr, il vous faudra de l’entraînement pour parler espagnol comme un locuteur natif. C’est pourquoi, chez italki, nous mettons à votre disposition des professeurs d’espagnol compétents qui sauront vous guider tout au long de votre apprentissage. Avec nous, vous Anchor 3 :apprendrez l’espagnol Link 3: <a href=”LINK”>anchor text</a> en ligne et à votre rythme.