Sept conseils rapides pour un débutant en espagnol
Espagnol

Six conseils pour retenir et apprendre l’espagnol

Parler espagnol est un atout indéniable, notamment si vous comptez interagir avec le monde hispanophone. Vous êtes un débutant en espagnol désireux d’approfondir cette langue ? En utilisant une démarche adéquate, vous pourrez bien progresser dans un délai raisonnable. Heureusement, le français et l’espagnol se ressemblent assez, ce qui est un plus pour l’apprentissage de la seconde langue. Il faut savoir que de nombreuses voies existent pour vous former en tant que novice. Cela dit, nous vous proposons 6 recommandations pour apprendre l’espagnol et atteindre vos objectifs.

1. Déterminer le niveau que vous visez

Afin de réussir son cheminement, le débutant en espagnol doit décider du niveau qu’il souhaite atteindre. Cela permettra d’estimer la durée de la formation à effectuer pour passer à l’échelon supérieur. En matière de langues étrangères, le CECRL (cadre européen pour les langues) distingue 6 niveaux : A1, A2, B1, B2, C1 et C2.

Par ailleurs, le choix du niveau peut être lié aux études en espagnol, besoins professionnels, etc.

2. Tirez parti des similitudes entre le français et l’espagnol

Si vous connaissez quelques mots en espagnol, vous constaterez qu’il partage de nombreuses similitudes avec le français. Étant donné que les deux langues sont latines, ces ressemblances ne devraient pas vous surprendre, c’est plutôt une occasion d’apprendre facilement la langue de Miguel de Cervantes.

Des alphabets quasiment identiques

Avant, l’alphabet espagnol comptait 29 lettres : les 26 lettres françaises, le ch, le ll et le ñ. À la suite de la suppression du ch et du ll, l’abécédaire espagnol compte désormais 27 lettres. Il s’agit de toutes les lettres du français + la lettre ñ à la suite du n. Il faut noter que la suppression des graphies ch et ll ne signifie pas la disparition de leurs sons respectifs. Dorénavant, ch est traitée comme la succession des lettres c et h, et ll comme celle de 2 l. Donc, côté écrit, il n’y a qu’une lettre à ajouter à celles que vous connaissez déjà. Ainsi, même si vous ne pouvez pas encore parler espagnol, vous pouvez déjà écrire l’alphabet intégralement.

Une similitude lexicale notoire

Une similitude lexicale notoire

En dépit des différences de vocabulaire entre les deux langues, plusieurs mots français et espagnols se ressemblent. Il arrive même que des locuteurs français parviennent à déchiffrer le sens de certains mots, voire certaines phrases en espagnol. Le tableau ci-dessus regroupe quelques cas :

Espagnol Français
Español Espagnol (nom de la langue)
Profesor Professeur
Atención Attention
Bien Bien (nom et adverbe)
Inglés Anglais
Bandido Bandit
Bus Bus
Problema Problème
Radio Radio
Grande Grand(e)
Montaña Montagne
Chocolate Chocolat
Normalmente Normalement
Pasaporte Passeport
Chofer Chauffeur
Amor Amour
Avión Avion
Parlamento Parlement
Presidente Président
Accidente Accident
Masaje Massage
Cuerpo Corps
Blanco  Blanc
Bella Belle
Lengua Langue

En ce qui concerne les phrases, voici quelques exemples :

Tú eres mi amigo. Essayons d’imaginer le sens de cet énoncé en observant particulièrement certains mots. Tout d’abord, le mot tu fait penser au pronom personnel français tu. Ensuite, le mot amigo ressemble beaucoup au mot ami en français. Les mots eres et mi ne sont pas évidents à déchiffrer, mais un débutant en espagnol curieux pourrait y parvenir.

Le verdict : Tú eres mi amigo signifie : Tu es mon ami.

À présent, effectuons une nouvelle tentative avec l’expression suivante : Vuestra inteligencia es grande. Commençons par les termes les plus faciles, à savoir inteligencia et grande. À vue d’œil, on peut conclure qu’il s’agit respectivement d’intelligence et grande. Puis, examinons vuestra. Remarquez-vous le rapprochement avec le déterminant possessif français votre ? Formé de 2 syllabes, es s’entrevoit fortement comme l’équivalent de est en français. En joignant l’ensemble, il apparaît que vuestra inteligencia es grande = votre intelligence est grande.

Il est à noter qu’il existe aussi des faux-amis. Par conséquent, ne tirez pas de conclusion hâtive sur le sens des mots et des phrases.

3. Apprendre un vocabulaire pertinent

Afin de réussir à bien parler espagnol sans vous disperser, apprenez les mots dont vous avez immédiatement besoin pour communiquer. Ainsi, familiarisez-vous avec les lexiques relatifs aux milieux et situations ci-après :

  • Maison
  • École
  • Travail
  • Supermarché
  • Affaires
  • Présentations
  • Expression d’un besoin, etc.

Vous trouverez facilement les mots liés à ces différents environnements dans un dictionnaire. Toutefois, profitez de votre immersion dans un milieu hispanophone pour rapidement capter de nouveaux termes dans leur contexte.

Par ailleurs, n’hésitez pas à utiliser un carnet à titre de dictionnaire personnalisé physique ou digital, que vous pourrez facilement emporter.

Apprendre certains termes et expressions fréquemment utilisés est un moyen efficace, peu importe la langue que vous étudiez. Nous n’employons pas tous les mots que nous retenons, en conséquence, il est important de cibler certains mots et expressions usuels pour un apprentissage rapide et efficace. Classés par ordre alphabétique, voici quelques mots et expressions parmi les plus employés en espagnol.

Mot ou expression en espagnol Définition
A pesar de Malgré
A propósito de À propos de
Además De plus
Ahora Maintenant
Al contrario Au contraire
Al final À la fin
Al lado de À côté de
Alguien Quelqu’un
Antes Avant
Apenas À peine
Aquí Ici
Arriba En haut
Así Ainsi
bastante Assez
Casi Presque
A causa de À cause de
Como Comme
Cuando Quand
De ahí D’où
Debajo de Sous
Debido a Dû à
Demasiado Trop
Derecha Droite
Después Après
En cambio En revanche
En cuanto a Quant à
En otras palabras En d’autres termes
En resumen Bref
Finalmente Finalement
Hasta Jusqu’à
Hoy Aujourd’hui
Igualmente Également
Luego Ensuite
Más Plus
Menos Moins
Mientras que Alors que
Nada Rien
O sea C’est-à-dire
Para Pour
Por ejemplo Par exemple
Porque Parce que
Quizás Peut-être
Según Selon
Si Si
Siempre Toujours
También Aussi
Tampoco Non plus
Una vez Une fois
Ya que Puisque

4. Apprendre la grammaire avec un manuel pour débutant en espagnol

Afin de bien parler espagnol, il faut mettre un accent sur l’apprentissage de la grammaire. Naturellement, vous devriez commencer par les fondamentaux. Certains sujets constituent le socle de la grammaire dans la langue de Miguel de Cervantes, à savoir :

  • Les noms (sustantivos)
  • Les adjectifs (adjetivos)
  • Les adverbes (adverbios)
  • Les pronoms (pronombres)
  • Le comparatif (comparativo) et le superlatif (superlativo)
  • La formation de la phrase

Pour une bonne formation, veillez à vous munir d’un livre de grammaire pour novices. L’instruction étant graduelle, rien ne sert de débuter avec un manuel destiné aux utilisateurs avancés. Ainsi, vous avez deux options :

  • Utiliser un document intégralement en espagnol. Quoique délicat pour un débutant en espagnol, cela constitue la meilleure méthode pour apprendre la grammaire.
  • Employer un manuel traduit en français. Au cas où vous seriez limité, cette alternative n’est pas à exclure. D’ailleurs, il est possible de commencer de cette manière pour progresser vers la précédente option.

5. Apprendre à lire l’espagnol

6. Apprendre à lire l’espagnol

En principe, quand vous maîtrisez un alphabet, vous êtes en mesure de lire les mots et constructions simples.

Évidemment, il faut commencer par apprendre la prononciation de chaque lettre. Vous noterez de nombreuses similitudes phonétiques entre le français et l’espagnol. Toutefois, les lettres espagnoles possèdent des spécificités qu’il faut appréhender. L’idéal est de solliciter un locuteur natif ou un apprenant avancé pour vous enseigner l’alphabet. Pour les plus téméraires, une excellente base à ce stade est un précieux sésame pour évoluer en solitaire.

Pour pouvoir bien lire l’espagnol, il est impératif de maîtriser les règles d’accentuation. En effet, une mauvaise accentuation peut altérer le sens d’un mot, voire d’une phrase. À titre d’illustration, examinons les 2 phrases ci-après.

1) Tú eres mi amigo veut dire tu es mon ami. Remarquez bien la position de l’accent aigu (tilde).

2) Tú eres mí amigo n’a pas de sens, et prête à confusion. En effet, on pourrait entrevoir le sens tu es moi, ami (sens figuré), qui semble tiré par les cheveux. Il ressort de ces exemples qu’une accentuation erronée peut modifier le sens des paroles. Dans certains cas, cela peut même causer une situation embarrassante.

6. Solliciter l’expertise d’un enseignant

Bien que l’espagnol soit très accessible aux débutants, ces derniers gagnent plus à se faire accompagner par un professeur. En effet, l’encadrement par un instructeur offre de nombreux avantages :

  • L’élève bénéficie d’un enseignement professionnel et adapté à son niveau
  • Il profite d’un suivi régulier et de retours avisés sur ses performances
  • Il peut rapidement parler espagnol en conversant avec son enseignant
  • Le professeur motive son élève et le conseille quant à la méthode et aux manuels adaptés à l’apprenant

Vous souhaitez apprendre l’espagnol dans le confort de votre maison, bureau, etc. ?  Que diriez-vous de vous faire accompagner par un professeur d’espagnol qualifié sur italki ? Visitez notre plateforme pour en savoir plus.