苏赫self
L'article défini après la préposition '' de ", oui ou non ? Bonjour, Je ne sais pas quand il y a un article défini après la préposition '' de ''. On dit '' le désir de la paix '' ou '' le désir de paix '' ? '' demande de (la) majoration de/du budget '' ? '' pose de conduites '' ou '' pose des conduites '' ? Est-ce qu'il y a quelqu'un qui comprend ma question et qui me peut répondre ? Merci beaucoup. Cette question m'a embêtée depuis plusieurs années et je n'ai toujours pas trouvé la réponse.
Jul 23, 2016 4:25 PM
Answers · 6
On dit "le désir de paix" et "la demande de majoration du budget". Note ici que "du" veut essentiellement dire "de le". On peut de la même façon dire "Je sors de la maison". Pourquoi "de paix" d'un côté et "de la maison" de l'autre? Je soupçonne que c'est quelque-chose de plutôt idiomatique; on dit cela parce que tout le monde dit cela. Par contre, il faut considérer que dans le cas de la maison, on veut parler d'une maison spécifique parmis toutes les maisons qui existent. Il n'y a cependant qu'une seule paix (dans le sens exprimé ici), donc nul besoin de l'article défini.
July 30, 2016
Enfin pour ton dernier exemple il faut voir les relations qui existent entre définis et indéfinis. - majorer le budget - la majoration (de le) du budget - as-tu fais la demande pour la majoration du budget ? (défini) - oui j'ai fait une demande de majoration de budget (indéfini) Dans le dernier cas, * une demande de * est indéfini, et ça ne peut pas coller avec "de la" et "du" qui sont définis. Ce caractère indéfini nous fait monter d'un étage dans le tableau de la majoration devient (de de la) DE, et du budget devient (de du) DE budget. A chaque fois qu'on ajoute une indéfinition cela nous fait monter d'un étage dans le tableau.
July 24, 2016
Ton premier exemple en revanche est plus compliqué. On va identifier chacun des étages du tableau précédent par : - je veux = étage 1 - j'ai besoin de = étage 2 - j'ai envie de = étage 3 • je veux [la] paix -> j'ai besoin [de la] paix -> j'ai envie [de] paix • je veux [un] gâteau -> j'ai besoin [d'un] gâteau -> j'ai envie [de] gâteau • je veux [des] oranges -> j'ai besoin [d'] oranges -> j'ai envie [d'] oranges • je veux [le/du] gâteau -> j'ai besoin [du/de] gâteau -> j'ai envie [de/de] gâteau Comme on peut le voir dans le 4eme exemple dans lequel j'ai employé le ou du, la transformation est purement mécanique. Vous pouvez constater aussi que le 3eme étage exprime une idée plus générale et plus conceptuelle. La plus grande difficulté réside alors dans le fait de savoir à quel étage appartient une expression. Typiquement ici le désir de ... est similaire à j'ai envie de ... donc on "conjuguera au troisième étage". Malheureusement je ne sais pas s'il existe une règle absolue pour le savoir, mais j'espère que ça t'aide quand même. Un dernier point est de savoir si l'on veut exprimer le tout ou la partie, le concept général ou une idée précise. Prenons cet exemple : • il ne faut pas manger trop (de/de la ?) chantilly , ça fait grossir. --> DE • il ne faut pas manger trop (de/de la ?) paella, elle est prévue pour 2 jours. --> DE LA Dans le premier cas, on considère la chantilly comme un concept (de la crème, un aliment), et donc on va utiliser DE. Dans le second cas, en raison de la phrase * elle est prévue pour 2 jours *, on considère la partie. Ce serait bien de manger la moitié aujourd'hui et le reste demain. Donc on sous-entend * la moité DE LA paella *, et on utilisera ce même article dans la phrase. Je me rends compte au final qu'il y a sans doute encore des cas ambigus, mais j'espère que ça peut aider à commencer à comprendre le fonctionnement.
July 24, 2016
Bonjour. Je m'inspire ici d'une réponse de Fred_C sur wordreference. D'abord il y a les articles définis LE, LA, LES et les indéfinis UN, UNE, DES. C'est la distinction la plus facile, on utilise le,la,les pour des qui sont définies : que l'on connait, dont on a parlé avant, que l'on a vu récemment ou qui est isolé (3 pommes parmi 200 oranges -> les pommes) et les indéfinis pour le reste. Ceci est le premier des 3 étages que l'on va combiner avec DE qui en lui-même est partitif, càd qu'il sert à partitionner les choses. Avant tout une petite remarque, DE suivi d'une voyelle se transforme en D' (e.g. l'envie d'oranges). Voyons le tableau : LE -> (de le) DU -> (de du) DE LA -> (de la) DE LA -> (de de la) DE LES -> (de les) DES -> (de des) DE UN -> (de un) D'UN -> (de d'un) DE UNE -> (de une) D'UNE -> (de d'une) -> DE DES -> (de des) DE -> Ø Comme vous pouvez le constater le dernier étage est toujours DE (on pourrait dire [de de] = DE). La première difficulté survient avec DES qui est à la fois DES = uns et DES = de les, la transformation restant la même quand on lui ajoute DE devant, il n'y a donc que 2 étages pour l'article indéfini. C'est dans ce cadre que rentre ton second exemple : * la pose de * - la pose (de les) conduites = la pose DES conduites - la pose (de des) conduites = la pose DE conduites • le camion a apporté les conduites hier, la pose des conduites se fera demain. (articles définis) • il faut des conduites pour l'évacuation, la pose de conduites est à envisager. (articles indéfinis)
July 24, 2016
Still haven’t found your answers?
Write down your questions and let the native speakers help you!
苏赫self
Language Skills
Chinese (Mandarin), English, French
Learning Language
English, French